Rouen : plus de 300 enfants victimes d'une intoxication alimentaire, un des aliments suspecté

DirectLCI
SANTÉ - Plus de 300 enfants âgés de 3 à 12 ans ont été victimes de vomissements et de nausées, ce jeudi à Rouen. Si la préfecture indique qu'il n'y a pas d'inquiétude pour leur santé, 25 ont été envoyés aux urgences. A cette heure, tous les enfants ont regagné leur domicile. Les recherches s’orientent vers les matières premières et non vers les techniques de fabrication.

41 écoles et 6 crèches concernées, plus de 300 enfants pris de vomissements et de nausées, dont 25 envoyés aux urgences... Un cas probable d'intoxication alimentaire a mobilisé une centaine de personnels soignants, ce jeudi à Rouen. Tous les enfants avaient mangé de la nourriture provenant de la même cantine centrale. Les dispositifs médicaux déployés au sein de 54 établissements ont permis une prise en charge rapide. À cette heure, tous les enfants ont regagné leur domicile. 


"Cet événement a été impressionnant par l'ampleur, mais il n'y a rien de grave", a résumé vendredi l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie à l'AFP.  Une inspection de la cuisine centrale du Syndicat Intercommunal de Restauration Collective Rouen-Bois-Guillaume a été réalisée ce vendredi par les services de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP). Les recherches et les analyses s’orientent vers les matières premières et non vers les techniques de fabrication. Néanmois, les résultats des premières analyses devraient être connus samedi. Pour la recherche de toxines, qui nécessite des mises en culture, les résultats ne seront fournis qu'en début de semaine prochaine, a-t-il expliqué.

Environ 7.000 repas ont été servis jeudi dans les écoles de Rouen et Bois Guillaume. Le menu était identique: carottes râpées, rôti de boeuf, purée de courgettes, fromage Neufchâtel et purée de poires. Il y a donc eu 4% d'enfants contaminés parmi ceux qui ont consommé ces repas. "C'est normal, cela dépend du taux d'attaque de la contamination et des réactions individuelles", a expliqué le Dr Cottrelle


La cantine centrale du Bois-Guillaume, au nord de Rouen, d'où provenaient les repas, était fermée vendredi en raison d'une inspection et de nouveaux prélèvements effectués par la direction de la protection des populations (DDPP, ex-services vétérinaires). Un repas froid dit "de secours" sera néanmoins servi dans les crèches et écoles de Rouen et de Bois Guillaume fournis par cette cantine centrale, a indiqué la mairie, qui n'a pas précisé si la cantine centrale sera rouverte mardi, après le 1er mai.


Pour les enfants déjà rentrés à leur domicile qui ressentiraient avec retard des symptômes identiques, la préfecture a demandé aux parents de ne pas se rendre aux urgences hospitalières mais d'appeler le Samu au 116 117. Malgré cet incident les enfants bénéficieront dès vendredi midi d'un service de repas fourni par la cantine centrale. Celle-ci, réputée pour utiliser des produits venant de circuits courts et issus de la culture biologique, avait reçu la visite il y a quelques semaines du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter