Sa sœur tourne un porno, il bat à mort l'ado qui aurait partagé les images : 14 ans ferme

Sa sœur tourne un porno, il bat à mort l'ado qui aurait partagé les images : 14 ans ferme

DirectLCI
FAIT DIVERS - Younes H., un jeune homme de 21 ans, a été condamné lundi à 14 ans de réclusion pour le meurtre d'un adolescent à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en 2013. Il lui reprochait d'avoir "fait tourner" dans leur quartier des vidéos pornographiques mettant en scène sa sœur.

La victime ne s'est vu laisser aucune chance. En mai 2013, Lionel, un adolescent de 16 ans, a été retrouvé en arrêt cardio-respiratoire au pied d'un immeuble de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Deux ans plus tard, Younes H. a été condamné lundi à 14 ans de réclusion criminelle pour meurtre par la cour d'assises de Bobigny. Le jeune homme de 21 ans était accusé d'avoir tué Lionel pour "laver" la réputation de sa sœur.

Il "perd le contrôle"

Le soir du 3 mai 2013, la victime se rend à un anniversaire lorsqu'il croise la route de Younes. Depuis plusieurs semaines, ils sont en conflit. Selon l'accusé, Lionel et ses amis "s'amusent à faire tourner" les images d'une de ses sœurs qui a participé à des vidéos pornographiques diffusées sur internet.

Selon lui, le ton monte, la jeune fille est "traitée de pute", des coups partent puis il "perd le contrôle". Lionel est hospitalisé dans le coma et décède deux jours plus tard. Des photos divulguées au procès montrent son visage tuméfié, une trace de semelle sur la joue.

"Six à neuf joints" par jour

Deuxième enfant d'une fratrie de six, et casier vierge, Younes H. a toujours soutenu qu'il n'avait pas voulu le tuer. Déscolarisé depuis qu'il a raté son bac et exclu de son lycée, sa vie se résume alors à "traîner" dans la cité, jouer au foot et fumer "six à neuf joints" par jour.

Considérant, grâce au témoignage d'une enfant, unique témoin de la scène, que l'accusé s'était "acharné" sur la victime, la justice a retenu l'intention de tuer. Mais pour la défense, Younes, qui traversait une "période difficile", n'est pas un meurtrier. Des arguments qui n'ont pas convaincu la cour.

À LIRE AUSSI
>>
Bobigny (Seine-Saint-Denis) : un homme blessé par balles après une dispute dans un bar
>> Double meurtre de Saint-Denis : "C'est un coup de folie"
>> La course de taxi dégénère, le conducteur tente de renverser son agresseur
>> Retrouvez tous nos faits divers en région parisienne

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter