Soirée de Pâques qui tourne mal dans le Gard : la mère est décédée

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - La mère qui avait été blessée au fusil de chasse après une soirée de Pâques dans la nuit de dimanche à lundi à Saint-Ambroix est morte. Le père a été grièvement blessé et un invité plus légèrement. Le fils serait l'auteur du tir mortel.

La soirée de Pâques a viré au drame à Saint-Ambroix (Gard). L’une des personnes qui avaient été grièvement blessées par balles dimanche soir à l’issue d’un repas arrosé est décédée. Il s’agit de la mère du tireur présumé. 

Les faits s’étaient noués dans la nuit de dimanche à lundi dans une maison d’un quartier tranquille de Saint-Ambroix. "Tous les ans, ils font une fête à Pâques, a raconté une voisine encore sous le choc au Midi Libre. Ils jouaient tranquillement aux boules. Puis je suis rentrée dormir." 

Lire aussi

Selon les premiers éléments de l’enquête, une dispute aurait éclaté à la fin du repas entre l’un des invités, âgé de 35 ans, et le père de famille, âgé de 49 ans. Le parquet d’Alès, cité par le journal, précise que le différend serait lié à une discussion sur la chasse. 

Devant la maison, le ton serait alors monté entre les deux protagonistes, qui en seraient venus aux mains. La mère, âgée de 50 ans, aurait tenté de séparer les deux hommes. Dans une grande confusion, le fils, âgé d’une trentaine d’années, serait parti chercher un fusil de chasse et aurait ouvert le feu. Un seul tir mais qui a mortellement touché sa mère. Plusieurs petits plombs ont atteint les deux autres hommes. Le père a été grièvement blessé, l'invité plus légèrement. Le fils a été arrêté et placé en garde à vue. Les gendarmes de la brigade de recherche d’Alès sont en charge de l’enquête. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter