Ivre, il urine sur la chaussure d'un gendarme et écope d'une amende de 400 euros

FAITS DIVERS

OUTRAGE - Un homme d'une trentaine d'années interpellé à Dinan en état d'ébriété a proféré des insultes à l'encontre des autorités qui le contrôlaient puis a soulagé une envie pressante sur la chaussure d'un gendarme. Il a été condamné ce mardi au tribunal correctionnel de Saint-Malo à une amende de 400 euros.

Il n'a pas su se (re)tenir. Un homme âgé d'une trentaine d'années a été condamné ce mardi par le tribunal correctionnel de Saint-Malo. En décembre dernier, il avait été contrôlé ivre à proximité d'un bar dont la vitre avait été brisée.

A l'arrivée des gendarmes, l'homme, dont le taux d'alcool était de 1,56 g par litre de sang refuse d'obtempérer. Le ton monte et l'individu éméché profère des insultes à l'adresse des forces de l'ordre. Pour couronner le tout, en un éclair, il baisse son pantalon et satisfait une envie urgente en urinant sur la chaussure d'un représentant de la loi.

En vidéo

Alcool : les Français boivent moins, les ivresses chez les 18-25 ans se banalisent

En route pour l'hôpital

Face au juge, l'individu justifie son acte par le simple fait qu'on lui refusait d'uriner lors de son contrôle. Il ajoute également que le bris de la vitrine était involontaire. Le tribunal lui rétorque alors que les gendarmes ne pouvaient pas le laisser dans cet état d'ébriété flagrant en raison de sa dangerosité, non seulement pour lui-même, mais aussi, pour les riverains, rapporte Ouest France.

La procureure condamne "sa désinvolture et son absence de remise en question", et a requis pour cela une peine de deux mois d'emprisonnement avec sursis ajouté à une amende de 400 €. Une sanction appliquée quaisi à la lettre puisque l'homme a écopé de deux amendes de respectivement 100 et 300 euros...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter