Saint-Nazaire : des photos de bébés mort-nés découvertes dans un hôpital à l'abandon

FAITS DIVERS

PLAINTE - Un photographe, habitué des lieux laissés à l’abandon, a découverts des photos de bébés mort-nés dans les ruines de l’ancien hôpital de Saint-Nazaire. La direction de l’hôpital a décidé de porter plainte ce lundi.

Il souhaitait simplement dénoncer cette horrible découverte, qui remonte à l’été 2014. Spécialisé dans les clichés de lieux à l'abandon, Alexis Doré a retrouvé par hasard des polaroïds d'enfants mort-nés dans l'ancien hôpital de Saint-Nazaire. Choqué, le photographe a décidé de publier sur son site une série de clichés pour expliquer et surtout dénoncer sa découverte. Car comme il l'explique au quotidien Ouest-France , il a déjà envoyé deux courriels à la mairie et au nouvel hôpital de la commune, restés jusqu'ici sans réponse.

L’artiste explique avoir découvert dans les couloirs de l'hôpital abandonné depuis 2012 du "matériel médical toujours présent et, dans une salle murée, des diapositives…" Il s’agit d’une série de clichés d'enfants mort-nés avec des noms et "parfois des éléments d’explication de pathologie pour les corps qui avaient été autopsiés". Une découverte qui pousse le photographe à faire une photo présentant au premier plan une de ces diapositives. Il y a quelques jours, cette photo a été largement diffusée sur Facebook, après que les "Mam’Anges" , une association de mères ayant subi un deuil périnatal, viennent soutenir le photographe.

Plainte de l’hôpital contre le photographe

Secouée par la diffusion de ce cliché, la direction du nouvel hôpital de Saint-Nazaire (la même que pour l'ancien hôpital) a déposé plainte contre le photographe ce lundi au commissariat de Saint-Nazaire, pour intrusion dans une propriété privée et vol et usage de données confidentielles. "Il n'est pas acceptable de tenter de se réfugier derrière la 'création artistique' pour masquer un comportement irrespectueux de la douleur des parents", indique l'hôpital dans un communiqué. "Nous admettons qu'elles auraient dû être récupérées et que de ce point de vue, il s'est produit au moment du déménagement un dysfonctionnement", indique l'hôpital.

Le photographe assure au quotidien que ce n'est que cette semaine que le carton contenant les clichés a été enlevé. Dimanche, dix personnes ont effectué un ratissage complet du site. De leur côté, les "Mam’Anges" voient en Alexis Doré un lanceur d’alerte qui mérite leur soutien. Elles ont donc décidé de porter plainte contre l’hôpital, en demandant réparation, a indiqué France 3 Pays de Loire . Une pétition a également été lancée sur le site Change.org.

Lire et commenter