Salah Abdeslam : les troublantes questions sur son rôle et sa fuite

Salah Abdeslam : les troublantes questions sur son rôle et sa fuite

FAITS DIVERS
DirectLCI
ATTAQUES - Salah Abdeslam, suspect des attentats de Paris, est toujours en fuite. Les enquêteurs tentent de décortiquer son parcours, qui l'aurait mené en Belgique ces derniers jours. Il pourrait tenter de rejoindre la Syrie, selon certaines sources.

Salah Abdeslam, l'homme le plus recherché d'Europe, "ennemi public numéro 1" pour la presse belge, est toujours en cavale depuis les attentats de Paris. Les enquêteurs ont plus de questions que de certitudes sur son rôle dans les attentats. On sait qu'il a joué, au minimum, un rôle de logisticien, et que son frère Brahim s'était fait exploser dans un restaurant vendredi 13 novembre. De plus, sa carte bancaire a servi à réserver deux chambres d'un hôtel à Alfortville, où ont logé des terroristes avant les attaques.

Français né à Bruxelles et vivant en Belgique, Salah Abdeslam est soupçonné d'avoir loué deux des trois voitures utilisées par les terroristes. Avec la Clio noire, il aurait convoyé les kamikazes qui se sont fait exploser aux bords du Stade de France, avant d'abandonner le véhicule place Albert-Kahn, dans le 18e arrondissement de Paris.

La fuite de Paris

Salah Abdeslam aurait ensuite été exfiltré par deux hommes vers la Belgique. Il était "extrêmement énervé" et "peut-être prêt à se faire sauter", a déclaré sur LCI Carine Couquelet, l'avocate d'un des hommes qui affirment l'avoir aidé à fuir vers la Belgique. Les trois passagers auraient toutefois "très peu parlé" durant le trajet. "Mais mon client a eu fort peur", a-t-elle ajouté. "Mon client ne parle pas d'armes, mon client parle d'une grosse veste" portée par Salah Abdeslam, cachant "peut-être (...) une ceinture d'explosifs ou quelque chose comme ça".

EN SAVOIR + >> La rocambolesque fuite de Salah Abdeslam

En route vers la Syrie ?

Salah Abdeslam n'aurait pas été présent dans l'appartement de Saint-Denis au moment où le RAID a donné l'assaut. L'ADN du troisième individu qui s'est fait exploser n'est pas connu de la police française, mais il faut encore partager ces informations avec les Belges. De plus, plusieurs sources affirment que le suspect se trouverait à Bruxelles.

Selon la chaîne de télévision américaine ABC News , Salah Abdeslam aurait communiqué via Skype avec un de ses proches afin qu’il l'aide à rejoindre la Syrie. Abdeslam aurait demandé pardon auprès de sa famille et de son frère, avant d'affirmer sa peur des représentants de Daech en Europe, qui lui reprocheraient de ne pas s'être fait exploser comme les autres kamikazes. Mais alors, pourquoi voudrait-il rejoindre la Syrie, s'il craint des représailles de Daech ?

Des questions toujours en suspens

Le rôle précis de Salah Abdeslam dans les attentats reste à déterminer. A-t-il participé aux fusillades contre les bars de Paris ? A-t-il renoncé au dernier moment à se faire exploser, comme croit savoir son frère Mohamed : "Je pense qu'en dernière minute, Salah a décidé de rebrousser chemin". Ou a-t-il eu un problème technique avec sa ceinture d'explosifs ? Était-il celui qui devait frapper dans le 18e arrondissement, comme le prétendait Daech dans ses revendications ? Autant de questions auxquelles devront répondre les enquêteurs.

EN SAVOIR +
>> Notre dossier complet sur les attentats du 13 novembre
>> Attentats de Paris : l'identité des terroristes présumés

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter