Sarcelles : un policier abat trois personnes et en blesse trois autres

FAITS DIVERS
DirectLCI
DRAME - Un policier de 31 ans a tué trois personnes samedi soir à Sarcelles (Val d'Oise) et blessé grièvement trois autres. L'homme s'est ensuite suicidé avec son arme de service. La ville est sous le choc.

La ville de Sarcelles s'est réveillée ce dimanche sous le choc. La veille, vers 20h45, une tuerie s'est déroulée rue du Bocage près de la mairie. Un policier a ouvert le feu avec son arme de service sur six personnes avant de se donner la mort. Dans ce qui s'apparente à une folie meurtrière, Arnaud M., 31 ans, a abattu son ex beau-père, deux passants et gravement blessé son ancienne compagne ainsi que la mère et la soeur de celle-ci. Deux d'entre elles se trouvaient en urgence absolue samedi soir. 


Selon les premiers éléments de l'enquête, le fonctionnaire qui appartenait à la compagnie de sécurisation et d'intervention située dans le XVIIe arrondissement de Paris aurait, après son service, retrouvé son ex petite-amie qui lui avait annoncé son intention de le quitter. Dans la voiture où ils s'entretenaient, il lui a tiré dessus, la blessant grièvement au visage. Dans des circonstances qui restent encore à déterminer, il a également tiré sur deux hommes qui se trouvaient sur la voie publique et pourraient avoir été témoins de la scène. Ils n'ont pu être sauvés par les secours. 

Il abat son beau-père et se suicide

Le parcours meurtrier d'Arnaud M. s'est ensuite poursuivi dans le pavillon où habite son ex belle-famille, rue du Bocage. Là, il a abattu son ex beau-père et gravement blessé la mère et la soeur. Le gardien de la paix s'est ensuite suicidé dans le jardin du pavillon. 


Le procureur de la République de Pontoise s'est rendu sur place. François Pupponi, député PS du Val-d’Oise et ancien maire de Sarcelles s'est exprimé sur ce drame : "A priori, l’individu, pour des raisons passionnelles, est venu tuer ou tenter de tuer son ex-compagne et la famille de celle-ci et deux voisins, qui passaient par-là, par hasard. Il y a au moins quatre morts, plusieurs blessés graves, en état d’urgence absolue."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter