Scandale de pédophilie à Lyon : le père Preynat va se pourvoir en cassation

FAITS DIVERS
INFO METRONEWS - Alors que la cour d'appel de Lyon, saisie dans l'affaire du prêtre Preynat accusé d'actes pédophiles sur les scouts dans les années 1990, a décidé la non-prescription de quatre faits, son avocat annonce à metronews qu'il va désormais se pourvoir en cassation.

C'est une décision cruciale. La cour d'appel de Lyon a estimé, ce vendredi 10 juin, que quatre faits de pédophilie reprochés au père Preynat, ancien curé de la paroisse Saint-Luc, à Sainte-Foy-lès-Lyon (Auvergne-Rhône-Alpes), étaient non-prescrits. 

Une décision qui fait suite à l'appel de Frédéric Doyez, avocat de l'ancien prêtre, alors que fin mars, le juge d’instruction en charge de l’enquête avait considéré, lui aussi, que plusieurs faits anciens attribués au curé, sur d'anciens scouts, pouvaient être débattus devant les tribunaux. Contacté par metronews, l'avocat annonce sa décision de saisir, dès à présent, la cour de cassation. Une démarche qui retarde, encore, la tenue d'un procès.

EN SAVOIR + >> Pédophilie : le père Preynat va faire appel de la prescription des faits

Délai de prescription repoussé

Ces faits, survenus entre 1986 et 1991, auraient dû être prescrits trois ans après les faits, soit en 1994. Or, ce n’est que vingt ans plus tard, en 2014, que la première plainte est déposée. Mais entre temps, une loi repoussant le délai de prescription à vingt ans après des faits de viols ou d'agressions sexuelles, est venue rebattre les cartes.

Cette affaire secoue depuis quelques mois le diocèse de Lyon et en particulier le cardinal Barbarin, à qui il est reproché d'avoir couvert le père Preynat, en le déplaçant dans de paroisses en paroisses, en pleine connaissance de cause.

EN SAVOIR + 
>>  Prêtre soupçonné de pédophilie : une victime dénonce le "silence coupable" du cardinal Barbarin >>  Prêtre soupçonné de pédophilie à Lyon : une enquête préliminaire ouverte pour "non-dénonciation de crime"

Sur le même sujet

Lire et commenter