Seine-et-Marne : il vivait avec 70 chats dans 50m2, des associations se mobilisent pour placer les animaux

Seine-et-Marne : il vivait avec 70 chats dans 50m2, des associations se mobilisent pour placer les animaux

SAUVETAGE - En Seine-et-Marne, un quinquagénaire partageait son appartement de 50 m2 avec 70 félins. Après avoir découvert la situation, des associations locales s’attellent à placer ces bêtes menacées d'euthanasie.

Il s'est laissé "débordé". Un homme âgé d'une cinquantaine d'années et résidant dans le département de Seine-et-Marne, à Montereau (77), s'était empêtré dans un quotidien assez singulier. Il partageait en effet son deux-pièces d'une superficie de 50 m2 avec quelque 70 chats. C'est lors d'une "journée croquettes" organisée par une association proche de son domicile que l'homme a fini par confier son désarroi, et que cette dernière a décidé de lui porter secours, raconte Le Parisien.

Ils étaient gentils, mais imaginez l’odeur ! Le propriétaire avait beau nettoyer. C’est vite compliqué en appartement. - Danielle Guingel, bénévole de l’association Pas si bêtes

"Il y en avait partout. On a eu du mal à les compter car ils bougeaient beaucoup. Ils étaient gentils, mais imaginez l’odeur ! Le propriétaire avait beau nettoyer. C’est vite compliqué en appartement," a déclaré Danielle Guingel, bénévole de l'association Pas si bêtes, qui tente de trouver une solution à ces chats avec l'aide de l'association Amicalement Vôtre.

L’homme d’une cinquantaine d’années a eu des problèmes de santé, selon elle." Il s’est laissé déborder malgré lui. Les chats se sont reproduits. Et par la suite, il n’a pas osé en parler", rapporte ainsi Le Parisien.

Lire aussi

Risque d’euthanasie en septembre

Les associations se chargent désormais de trouver des familles d’adoption. "On en a casé une quinzaine. Le refuge Pas si bêtes en prend notamment cinq en vue de trouver des familles d’accueil. La Spa de Nailly (Yonne) en a pris quatre aussi", relate Danielle Guingel.

Afin de faciliter l'adoption par des particuliers, l'association Animalement Vôtre propose une stérilisation des chats à prix réduit : 65 euros pour les femelles et 45 euros pour les mâles. "À partir de six mois, il faut stériliser les chattes, car elles peuvent se reproduire trois fois par an, avec quatre ou cinq petits à chaque fois", précise la bénévole. Les félins qui n’auraient pas trouvé preneur risquent d’être euthanasiés fin septembre ou début octobre. "On va tout faire pour faire adopter ces animaux avant ce délai", prévient t-elle. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal, mode d'emploi : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

Covid-19 : la situation dans les hôpitaux est-elle pire qu'avant la vaccination ?

Après "cinq ans de déclin", la France est-elle passée septième puissance économique mondiale ?

Alerte au tsunami du Japon aux États-Unis : la menace terminée mais d'importants dégâts aux Tonga

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.