Seine-et-Marne : un vol de capsules de café dégénère en échange de tirs avec les gendarmes

FAITS DIVERS

FAITS DIVERS - Des malfaiteurs qui venaient de dérober une cargaison de capsules de café sous la menace d'une arme ont échangé des coups de feu avec des gendarmes de Seine-et-Marne avant de prendre la fuite ce vendredi.

On en parle peu mais les drogues légales ont aussi leurs trafics. Depuis plus de cinq ans, les capsules de café circulent ainsi dans la clandestinité et se vendent, par cartons entier "tombés du camion" (selon l’expression consacrée), à des particuliers, à des prix défiant évidemment toute concurrence du circuit légal. Logiquement, comme pour les trafics d’un autre genre, cela peut aboutir à des affrontements avec les forces de l’ordre. La preuve avec celui que révèle l’AFP ce vendredi, ayant donné lieu à des échanges de tirs entre trois malfaiteurs et des gendarmes de Seine-et-Marne.

Les individus sont toujours en fuite

Cela s’est commencé sur le pont de Charenton. Tôt ce vendredi matin, aux alentours de 6h15, l’équipée a entrepris de dérober un poids-lourds transportant les lucratives capsules. Ils sont parvenus à en prendre le volant, ont séquestré le chauffeur, puis l’ont relâché alors qu’ils prenaient la direction de la Seine-et-Marne. C’est quand ils déchargeaient le camion, à 6h45, "aux abords de la gare de Mortcerf", dixit le groupement de gendarmerie du département, que les voleurs ont été repérés.

Lire aussi

"Lors de l'interpellation, l'un des individus ouvre le feu à plusieurs reprises à l'encontre des militaires qui ripostent immédiatement. Les individus prennent alors la fuite à pied dans une zone boisée", a détaillé la source de l’AFP. Un dispositif de recherches a été déployé avec le concours, notamment, d'un hélicoptère de la gendarmerie et d’un autre de la section de recherches de Paris. La pause-café de tout ce petit monde sera pour plus tard.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter