Seine-Saint-Denis : un commerçant tué lors d'une "attaque à la diligence" à la sortie de l'A86 à Aubervilliers

Seine-Saint-Denis : un commerçant tué lors d'une "attaque à la diligence" à la sortie de l'A86 à Aubervilliers

FAITS DIVERS
DirectLCI
BRAQUAGE - Un commerçant a fait l'objet d'une "attaque à la diligence" lundi soir à la sortie de l'autoroute A86, à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, au cours de laquelle il a perdu la vie. Selon nos informations, le butin s'élève à 100.000 euros.

Tout s'est passé extrêmement vite. Lundi soir, un homme de 39 ans a été abattu lors d'une attaque à main armée perpétrée à la sortie de l’autoroute A86 à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.  Aux alentours de 21 heures, une voiture dotée d'un gyrophare oblige une camionnette à s'arrêter à la sortie de l'A86, prétextant un contrôle de police. A bord du véhicule, un commerçant qui tenait un stand d'art et d'artisanat à Japan Expo, la manifestation qui s'est déroulée le week-end dernier au Parc des expositions de Villepinte.


Un commando, composé de cinq hommes cagoulés, lourdement armés et vêtus de gilets pare-balles siglés "police", prend alors d'assaut le véhicule et braque son occupant, également mis en joue par deux autres complices à scooter. Selon nos informations, la victime a essayé de tenir tête à ses malfaiteurs et un projectile a touché sa cuisse, lui sectionnant l'artère fémorale. Transporté à la Pitié-Salpêtrière, l'homme est décédé dans la nuit des suites de ses blessures. 

Les malfaiteurs toujours en fuite

Les sept malfrats ont pris la fuite après avoir dérobé une mallette qui contenait le fruit des ventes réalisées lors du salon.  Selon nos informations, le montant du butin s’élève à environ 100.000 euros. "L'attaque était audacieuse car à l'endroit où elle a eu lieu, au rond-point sous le pont autoroutier qui est souvent encombré, il y avait beaucoup de témoins mais ils ont cru à un contrôle de police comme on en voit dans les films", a expliqué à l'AFP une source policière.


L’enquête a été confiée à la sous-direction de la Police judiciaire (SDPJ) de Seine-Saint-Denis. Mardi matin, aucune interpellation n'avait encore été effectuée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter