"Les cannibales de Krasnodar" : retour sur ce fait divers glaçant qui a secoué la Russie

"Les cannibales de Krasnodar" :  retour sur ce fait divers glaçant qui a secoué la Russie

SEPT A HUIT – Au cœur de la Russie, un couple ordinaire aurait tué plusieurs personnes pour les manger. Certains crimes remonteraient à la fin des années 80. Alors que les zones d’ombre sont encore nombreuses, la révélation de cette affaire provoque une onde de choc à travers le pays.

C’est une affaire qui a choqué toute la Russie. Le mois dernier, un couple soupçonné de meurtres et de cannibalisme a été placé en détention à Krasnodar. Lors de la perquisition de leur domicile, de la viande humaine a été retrouvée dans des sacs et des conserves. Les suspects auraient reconnu avoir tué entre 7 et 30 personnes. Ils nient toutefois tout acte de cannibalisme malgré l’abondance de preuves accablantes. 

Un fait divers sordide qui a ému tout le voisinage. Face caméra, une voisine se souvient des pique-niques organisés dans le quartier par le passé : "Certains apportaient des carottes, d’autres du chou et on faisait une grande salade pour tout le monde. Eux venaient systématiquement avec de la viande et personne ne s’est jamais demandé d’où elle venait. Maintenant, on se demande ‘qu’avons-nous vraiment mangé ?'"

Toute l'info sur

Sept à huit

Lire aussi

Profil des suspects, avancement de l’enquête, onde de choc dans la région… Témoignages à l’appui, l'émission "Sept à Huit" fait un focus sur ce couple que les médias russes ont surnommé "les cannibales de Krasnodar". 

Un reportage à retrouver dans la vidéo ci-dessus

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : Les volleyeurs français peuvent rêver de quarts de finale

Variant Delta : les personnes vaccinées pourraient autant le transmettre que les non-vaccinées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.