SEPT À HUIT - "Quelqu'un de doux et compréhensif" : le premier amour de Nordahl Lelandais se confie

FAITS DIVERS
AFFAIRE MAËLYS - Il est depuis plusieurs mois au cœur des soupçons. Nordahl Lelandais, principal suspect dans la disparition de la petite Maëlys, en août dernier en Isère, puis mis en examen pour l'assassinat du militaire Arthur Noyer, fait l'objet de beaucoup d'interrogations. Pour la première fois, son premier grand amour, Adeline, évoque le caractère et la personnalité de cet ancien maître-chien dans l'armée.

Depuis maintenant cinq mois, tous les regards sont rivés sur Nordahl Lelandais, principal suspect dans la disparition de la petite Maëlys, neuf ans, introuvable depuis le 27 août dernier, lors d'un mariage sur la commune de Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Mis en examen pour "disparition" et pour "meurtre" dans cette affaire, il est également soupçonné d'être impliqué dans l'assassinat d'un militaire, Arthur Noyer, en avril dernier, et de deux hommes en 2011 et 2012, lors d'un festival de musique. Il a été mis en examen pour "assassinat" le 30 novembre dernier.


Pour Sept à Huit, le premier grand amour de Nordahl Lelandais, Adeline, a accepté de raconter pour la première fois leur histoire commune. Lors de leur rencontre, le jeune homme avait 16 ans, elle 14 et sont restés plus de quatre ans ensemble. Selon elle, Nordahl Lelandais était "quelqu’un de doux, de compréhensif". 

Il ne m’a jamais levé la main dessus, ne m’a jamais insultéeAdeline, le premier amour de Nordahl Lelandais.

"C’était quelqu’un qui me faisait rire. C’était une belle personne, qui rigole, qui est toujours avenant … On avait nos cercles d’amis, on sortait, on allait au lac, on faisait nos balades, c’était une relation magnifique", raconte la jeune femme, qui a partagé le quotidien de l'ancien maître-chien, intégré sa famille et qui est également resté son amie, même après leur séparation.

La jeune femme est également revenue sur le caractère de Nordahl Lelandais, lui qui a souvent été décrit comme quelqu'un de violent. "C’est quelqu’un qui ne m’a jamais levé la main dessus, qui ne m’a jamais crié dessus, qui ne m’a jamais insulté" explique-t-elle tout en reconnaissant qu'il s'agit de "quelqu’un qui a du tempérament", "qui ne va pas se laisser faire". "C'est quelqu'un qui a un fort caractère, mais pas quelqu’un d’agressif, de méchant. Le Nordahl qui a été décrit ces derniers temps, ce n’est pas du tout celui que j’ai connu", conclue Adeline.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter