Série noire dans le Nord : un nouveau phoque retrouvé mort, décapité sur une plage

Série noire dans le Nord : un nouveau phoque retrouvé mort, décapité sur une plage

DirectLCI
ENVIRONNEMENT - Un phoque a été retrouvé mutilé sur une plage de Graveline dimanche, rapporte l'ONG Sea Shepherd. C'est la quatrième mort suspecte de cet animal marin depuis le mois de janvier sur les plages du Nord.

La série noire continue sur les plages du Nord. Le corps d'un phoque a été retrouvé mutilé sur la plage de Gravelines dimanche, selon l’ONG de défense des océans Sea Shepherd France. C’est la quatrième mort suspecte de cet animal marin depuis janvier. 


L’association explique que le mammifère a été décapité, sa queue et ses nageoires sectionnées et son épaule perforée. "A ce stade, on ne peut pas dire si ces mutilations ont été faites ante ou post mortem ni si l'animal est mort des suites de ces mutilations ou s'il a été capturé dans un filet de pêche", écrit Sea Shepherd sur sa page Facebook, photos de l’animal mort à l’appui. 

"Acharnement du ou des bourreau(x)"

L’association qui s’est portée partie civile dénonce "l'acharnement du ou des bourreau(x)", révélateur, selon elle, d’un "climat ambiant hostile insufflé par le collectif anti phoques, qui accuse les phoques de manger trop de poissons et qui milite pour que l'espèce soit retirée de la liste des espèces protégées". Sea Shepherd rappelle qu’elle promet "une récompense de 10.000 euros" à la personne qui remontera  "toute information probante qui permettra aux gendarmes d'identifier le(s) coupable(s)".

 

Car au début du mois de mai, deux phoques veau marin avaient été découverts morts sur une plage du Touquet. L'autopsie, réalisée à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Liège, en Belgique, avait révélé que le premier avait reçu "huit plombs de chasse de gros diamètre au niveau du thorax" et des coups "violents au niveau du cou alors qu’il était agonisant entraînant une hémorragie fatale", selon un communiqué des naturalistes du Groupement de défense de l’environnement de l’arrondissement de Montreuil et du Pas-de-Calais (GDEAM-62).

En vidéo

Pas-de-Calais : qui sont les mystérieux tueurs de phoques ?

Le second, bagué, était mort d’asphyxie, "probablement pris dans un engin de pêche provoquant sa noyade", et avait également reçu des coups mais "nettement moins violents". L’association avait alors déposé plainte et l'enquête avait été confiée au commissariat de police du Touquet. En janvier, un autre de ces mammifères marins avait été abattu sur une plage de Oye-Plage (Pas-de-Calais) d’après la Ligue de défense des animaux (LPA). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter