Six mois de prison pour le boulanger ivre qui tentait d'échapper aux gendarmes à bord de sa voiturette

FAITS DIVERS
FAITS DIVERS – L'homme avait tenté mercredi soir d'esquiver un contrôle des gendarmes sur la commune des Alluets-le-Roi (Yvelines) alors qu'il conduisait en état d'ivresse. C'est la quatrième fois que ce boulanger se faisait prendre alors qu'il conduit un véhicule sous l'emprise de l'alcool. Il a été condamné jeudi soir à six mois de prison ferme.

Pied au plancher, son véhicule peine à atteindre les 45 km/h. Face aux gendarmes dont les motos dépassent les 200 km/h, il n'avait aucune chance. Mercredi soir vers 20 h 45 pourtant, sur commune des Alluets-le-Roi (Yvelines), le conducteur d'une voiturette a tenté d'échapper à un contrôle sur la route départementale D45 alors qu'il était en état d'ivresse.

Multirécividiste

Interpellé très rapidement par les forces de l'ordre, cet homme né en février 1964 et boulanger de profession a refusé de se soumettre aux vérifications et a été placé en garde à vue pour ce motif. Après contrôle, il présentera finalement un taux d'alcoolémie de 1,74 gramme d'alcool par litre de sang (le taux d'alcool limite autorisé en France étant de 0, 5 g d'alcool par litre de sang).

Selon la gendarmerie, le quinquagénaire n'en était pas à sa première. "C'est la quatrième fois qu'il se fait prendre pour conduite d'un véhicule sous l'emprise de l'alcool", précisait une source proche du dossier jeudi à metronews. La dernière interpellation remontait au 18 octobre 2014. Le boulanger avait été interpellé à 22h40 dans l'agglomération de Maule (Yvelines) alors qu'il circulait avec 2,12 g d'alcool par litre de sang. Il avait alors été condamné en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Versailles à 5 mois de prison ferme sans mandat de dépôt et à 300 euros d'amende. Jugé à nouveau jeudi pour les faits de la veille, le boulanger a écopé de six mois de prison ferme à effectuer en demi-liberté.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter