Somme : trois adolescents poursuivis pour tentative de meurtre et actes de barbarie sur un garçon de 13 ans

Somme : trois adolescents poursuivis pour tentative de meurtre et actes de barbarie sur un garçon de 13 ans

DirectLCI
JUSTICE - Trois adolescents ont été mis en examen lundi pour "tentative d’homicide" et "actes de torture et de barbarie" après la découverte d'un garçon de 13 ans dénudé et violenté sur une voie ferrée à Longueau (Somme).

Le calvaire de Paul, 13 ans, a duré plusieurs heures. Ses bourreaux présumés, trois jeunes de 13, 16 et 17 ans, ont depuis été arrêtés et mis en examen lundi pour tentative d’homicide et actes de torture et de barbarie. Tout débute vendredi dernier, à Longueau (Somme), où un adolescent est "découvert dénudé et gravement blessé par un agent de la SNCF sur une voie ferrée désaffectée", explique le parquet d’Amiens à l’AFP.  


Les investigations, confiées aux policiers de la sûreté départementale de la Somme, établissent que "le jeune homme avait été victime la veille de très nombreux coups et sévices durant une à deux heures, de la part de trois autres mineurs, placés comme lui dans un foyer éducatif d’Amiens". Ce n’est que le lendemain de son agression que Paul sera retrouvé en sang sur la voie ferrée. Selon le parquet, "ces violences auraient eu lieu dans un contexte de rétorsions après une plainte pour racket". Il s'agirait d'un prêt de 10 euros à l'un des agresseurs qui n'aurait pas été remboursé, et sur lequel la victime se serait épanchée, selon le Courrier Picard

Roué de coups puis brûlé

Jeudi, la jeune victime aurait été amenée près des voies ferrées par trois autres adolescents, puis jetée d’un pont avant d’être emmenée dans un wagon abandonné, décrit le Courrier Picard. C’est à l’abri des regards que le garçon aurait subi pendant plusieurs heures un déchaînement de violences. Roué de coups de poings et de pied, frappé avec divers objets, dénudé… Ses bourreaux auraient ensuite brûlé ses vêtements et ses cheveux avant de tenter de mettre le feu au wagon dans lequel ils l'avaient abandonné, détaille le journal. Le jeune homme, laissé inconscient, finira par trouver la force de sortir pour appeler à l’aide. 


Hospitalisée à la suite de cette agression, "la victime présente de nombreuses blessures sur le corps et au visage", a indiqué le parquet. Les trois mineurs ont été arrêtés et placés en garde à vue samedi. Selon le Courrier Picard, alors qu’ils allaient être poursuivis dans un premier temps pour "violences aggravées avec actes de torture et de barbarie", leurs déclarations ont conduit les autorités à enquêter sur une "tentative de meurtre". Ils auraient en effet déclaré avoir voulu tuer leur victime afin de ne pas être identifiés par les policiers. Les mineurs de 16 et 17 ans ont été incarcérés et le plus jeune a été placé sous contrôle judiciaire en centre éducatif fermé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter