Strasbourg : le SAMU ignore l'appel au secours d'une femme mourante

Strasbourg : le SAMU ignore l'appel au secours d'une femme mourante

JT 13H - A Strasbourg, une jeune femme meurt quelques heures après avoir alerté le SAMU. Son appel n'a pas été pris au sérieux par le service.

Le 29 décembre 2017, Naomi, une jeune femme de 22 ans, à l'agonie, appelle le SAMU du Bas-Rhin pour signaler de fortes douleurs. Mais son interlocutrice ne semble pas trop se soucier de son cas. Elle répond même à la jeune femme avec légèreté avant de lui raccrocher au nez. Quelques heures après l'appel, Naomi a été retrouvée baignant dans son sang, à son domicile, par un de ses proches. Deux heures après son admission à l'hôpital, elle succombe. L'enregistrement audio de cette conversation a été dévoilée par un journal alsacien il y a quelque jours. Très vite, les réactions ont fusé de toute part. Une enquête a été ouverte pour découvrir les circonstances de la mort de la jeune femme.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 09/05/2018 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 9 mai 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 13h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Tensions Israël/Palestine : la Cour pénale internationale s'inquiète des "crimes" commis

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Double meurtre dans les Cévennes : la traque pour retrouver le suspect continue

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.