Supporters racistes de Chelsea : la préfecture de police réclame toutes les vidéos

Supporters racistes de Chelsea : la préfecture de police réclame toutes les vidéos

DirectLCI
FAIT DIVERS - La justice française a ouvert mercredi une enquête pour "violences volontaires en raison de la race dans un moyen de transport collectif" après l'incident survenu mardi soir dans le métro parisien avant le match PSG-Chelsea. La police recherche les supporters britanniques qui s'en sont pris à un homme de couleur noire et qui l'ont empêché à plusieurs reprises de monter dans la rame.

Des milliers de vues, des centaines de réactions. La vidéo prise mardi soir par un expatrié britannique prénommé Paul Nolan et publiée sur le site du quotidien britannique The Guardian ne laisse personne indifférent. Dans celle-ci, on peut en effet voir un groupe de supporters de Chelsea repousser violemment à deux reprises un homme noir tentant de monter dans le même wagon de métro qu'eux. Les faits ont été commis vers 19 h 30 à la station de métro Richelieu Drouot sous le regard de plusieurs passagers qui n'ont pas bougé. 

Mercredi, au lendemain des faits, le parquet de Paris a fait savoir qu'il avait ouvert une enquête pour "violences volontaires en raison de la race dans un moyen de transport collectif". Les investigations ont été confiées au Service transversal d'agglomération des événements (STADE), un service de la préfecture de police de Paris spécialisé dans les débordements lors d'événements sportifs.

EN SAVOIR +
>
> RACISME - Quand des supporters de Chelsea repoussent un passager noir du métro
>> Le passager témoigne : "Aucun usager n'a pris ma défense"

Toutes les vidéos exploitées

Interrogée sur ces faits, la préfecture de police de Paris (PP) a indiqué que "tout était mis en œuvre" pour retrouver les supporters en cause. "Le préfet de police a souhaité que ces supporters qui tiennent manifestement des propos racistes et qui ont commis des violences soient identifiés. Pour ce faire, il a demandé à ses services d'exploiter des vidéos : celles de la RATP, celles du Plan de vidéosurveillance pour Paris, celles du Parc des Princes ainsi que celle publiée mardi soir sur le Guardian", a fait savoir le cabinet de Bernard Boucault joint par metronews.

Les services de police de Paris sont d'ores et déjà en lien avec les services de police britannique, notamment ceux qui se trouvaient à Paris mardi soir à l'occasion de la rencontre PSG-Chelsea. "Conformément aux instructions permanentes du ministre de l'Intérieur, le préfet de police de Paris s'est rapproché du procureur de la République de Paris qui a ouvert une enquête", précise la PP. 

Aucun autre incident connu

Selon nos informations, outre cet incident survenu à la station Richelieu-Drouot, il n'y a pas eu d'autres violences dans Paris. "Un dispositif de sécurité très important a été mis en place en sous-sol et en surface à l'occasion de ce match, notamment autour du parc des Princes et des pubs, fait savoir une source policière. Ca a été très tendu mais il n'y a pas eu d'incident. Les supporters du PSG et de Chelsea se sont cherchés, ils ont essayé de s'affronter mais ils n'y sont pas parvenus".

Sur les faits commis à la station Richelieu Drouot, "les choses devraient aller très vite" selon plusieurs sources. "Sur la vidéo amateur, on voit déjà très bien les supporters dans la rame. Avec toutes les vidéos qui vont s'ajouter à celle-ci, avec le détail des tenues vestimentaires et tous les éléments dont nous disposons, nous espérons procéder à des interpellations dans les prochains jours" commente la source policière.

A la mi-journée, Scotland Yard a proposé sa collaboration aux autorités françaises et a indiqué vouloir "examiner la vidéo" pour voir s'il "peut procéder à des interdictions de stade ou empêcher des gens de se déplacer à l'avenir". "Nous allons, évidemment, aider les autorités françaises à identifier les personnes impliquées et les soutenir dans les actions qui seront prises", a poursuivi la police anglaise dans un communiqué.

À LIRE AUSSI
>> "Vous étiez nos esclaves !" : une vidéo "raciste" tournée dans le métro londonien

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter