Tags antisémites et anti-roms sur une école de Montreuil : le tribunal ordonne une expertise psychiatrique du suspect

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - Le quadragénaire soupçonné d'être l'auteur des graffitis antisémites et anti-roms sur la façade de l'école Anne Frank à Montreuil (Seine-Saint-Denis) qui devait être jugé en comparution immédiate ce mercredi est reparti libre du tribunal. Placé sous contrôle judiciaire, il sera finalement jugé le 21 avril 2017 après avoir été vu par un expert psychiatre.

Il a nié les faits  pendant toute sa garde à vue et ne répondra pas ce mercredi aux questions des juges. L'homme âgé de 44 ans, soupçonné d'être l'auteur des graffitis antisémites et anti-roms sur la façade de l'école Anne Frank à Montreuil (Seine-Saint-Denis) et qui devait être jugé en comparution immédiate devant la 17e chambre ce mercredi, est reparti libre du tribunal de Bobigny. 

Le tribunal a en effet ordonné une expertise psychiatrique du suspect, placé sous contrôle judiciaire jusqu'à la prochaine audience. Si sa responsabilité pénale peut-être engagée, le quadragénaire devrait être jugée le 21 avril 2017, date à laquelle la comparution a été renvoyée. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter