Tarn-et-Garonne : blessée par un siphon à chantilly, elle obtient 1 million d’euros de réparation

FAITS DIVERS

JUSTICE – Crâne fracturé, hémorragie, visage déformé… L’explosion d’un siphon à chantilly a blessé une mère de famille du Tarn-et-Garonne. Près de quatre ans après les faits, la Montalbanaise et sa famille ont obtenu plus d’un million d’euros en réparation de leurs préjudices.

La soirée en famille a tourné au cauchemar le 21 décembre 2013. Une jeune mère de famille, âgée de 30 ans à l’époque des faits, a été victime de l’explosion d’un siphon à chantilly alors qu’elle préparait une espuma, une mousse pour accompagner le dîner. Une petite touche gourmande qui a coûté cher à la jeune femme. Sous l’effet du choc, son crâne a été fracturé, une hémorragie intracrânienne s’est déclarée et son visage a été très abîmé. Le tout à quelques mètres de ses fils âgés de 6 et 3 ans et de son compagnon.

"Malgré l'importance des lésions initiales, les chirurgiens ont effectué un travail remarquable pour permettre à cette jeune fille de retrouver son visage", explique Me Emeline Petitgirard, l’avocate de la famille à nos confrères de La Dépêche. La jeune femme a tout de même gardé de lourdes séquelles et rencontre "beaucoup de difficultés dans les tâches usuelles", poursuit l’avocate, comme des troubles de la mémoire ou la perte de l’odorat. 

Lire aussi

Un appel partiel contre Auchan

Le tribunal de grande instance de Montauban (Tarn-et-Garonne) a donc décidé de lui octroyer 1.088.583,40 euros en réparation de son préjudice dans un jugement du 20 juin, mais rendu public vendredi à l’expiration des délais d’appel. Son compagnon et ses enfants ont obtenu quant à eux 10.000 euros chacun. Des sommes "à la hauteur du préjudice subi" pour l’avocate de la famille.

L’importateur du siphon de la marque ArdTime, F2J.com, ainsi que son assureur, AXA, ont été condamnés mais pas le distributeur Auchan, faute de "preuve quelconque de son achat". Une injustice pour AXA qui a interjeté un appel partiel contre le distributeur afin que celui-ci participe au paiement des dommages.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter