Montauban : ils lacèrent leur victime au cutter pour lui soutirer 520 euros

Montauban : ils lacèrent leur victime au cutter pour lui soutirer 520 euros

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS – Séquestré dans une cave de la cité de Chambord et torturé à coups de cutter en février dernier, un Montalbanais d’une quarante d’années est toujours hospitalisé. Ses agresseurs, âgés de 16 à 24 ans, ont été mis en examen et écroués ce vendredi pour extorsion, acte de torture et de barbarie.

Cette histoire des plus sordides remonte au 6 février dernier. Un Montalbanais d’une quarantaine d’années, légèrement éméché, sort d’un bar qu’il a l’habitude de fréquenter pour rentrer chez lui. Il est alors pris en chasse entre le secteur de la Fobio et la cité de Chambord par deux individus qu’il connait de vue. Les deux jeunes hommes, qui seront rejoints par un troisième plus tard, le rattrapent et le conduisent de force dans une cave. Ils lui feront alors vivre un enfer. 


La victime est torturée à coups de cutter, comme le révèlent ce samedi nos confrères de La Dépêche.  "Il n'y a pas une partie de son corps qui n'a pas été coupée", leur précise le vice-procureur, Pierre Vignolles. L'homme recevra également plusieurs coups à la tête et aux parties génitales. "Cela m'a rappelé l'une des séquences les plus violentes d'Orange mécanique, cet homme a été littéralement massacré", admet l'un des avocats qui assure la défense d’un des trois accusés."Les médecins ont dû lui prodiguer 167 points de suture pour cicatriser ses plaies", poursuit le vice-procureur. Le quadragénaire est toujours hospitalisé aujourd’hui.

Identifiés grâce à l'appel d’un tortionnaire

Mais pourquoi les jeunes hommes, âgés de 16 à 24 ans, ont-ils été si violents ? Les premiers éléments de l’enquête révèlent qu'ils ont pu "retirer 520 euros d’un distributeur bancaire" après avoir soustrait la carte et le code secret du quadragénaire. Les deux tentatives suivantes se sont soldées par des échecs, la victime étant une personne vulnérable qui ne percevrait qu’une allocation d’adulte handicapé.

Laissé dans un piètre état, le Montalbanais ne se révèle pas être d’une grande aide pour les policiers. Mais c’était sans compter sur une erreur de l’un des tortionnaires. Ce dernier a en effet contacté sa petite amie via le téléphone de la victime. Un appel qui permettra aux enquêteurs de remonter jusqu’aux trois hommes. Après avoir été confrontés jeudi soir, tous ont été écroués ce vendredi 31 mars. Ils sont mis en examen pour extorsion et actes de torture et de barbarie. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter