Anti-terrorisme : un homme soupçonné d'un "projet d'action violente" arrêté dans le Nord lors d'une opération franco-belge

DirectLCI
FAIT DIVERS - Selon nos informations, un homme soupçonné de projeter une "action violente" a été interpellé mercredi matin à Wattignies, dans la banlieue lilloise, lors d'une opération antiterroriste franco-belge. En parallèle, quatre personnes soupçonnées d'avoir un lien direct avec un groupe de motards belges liés à la mouvance djihadiste ont été arrêtées par la police belge après la découverte d'une cache d'armes à Bruxelles.

Une opération anti-terroriste, menée conjointement par les forces de sécurité françaises et belges, a eu lieu mercredi matin à Wattignies, dans le Nord.  Selon nos informations, elle a permis d'arrêter un homme soupçonné de vouloir projeter une "action violente". C'est le parquet fédéral belge qui dirige le reste de l'enquête. D'après l'AFP, l'individu âgé de 42 ans est en effet proche d'un groupe de motards belges radicalisés, les "Kamikazes Riders"

En vidéo

Terrorisme : le profil type des auteurs d'attentats en Occident

En parallèle, quatre personnes soupçonnées d'avoir "un lien direct avec des membres" de ce groupe ont été arrêtées dans la nuit de mardi à mercredi en Belgique après la découverte d'une cache d'armes à Bruxelles. Selon le parquet fédéral belge, elles sont notamment suspectées d'avoir des liens avec deux hommes dont l'arrestation fin 2015 avait mis en émoi la Belgique et provoqué l'annulation de festivités du Nouvel An par crainte d'un attentat.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter