Tirs contre un futur centre d'accueil de migrants en Isère : "Des faits graves" pour le maire

Tirs contre un futur centre d'accueil de migrants en Isère : "Des faits graves" pour le maire

TENSIONS – Des impacts de balles de chevrotine ont été découverts sur la façade d’un futur centre d’accueil de migrants, à Saint-Hilaire du Rosier, dans l’Isère. Le maire de la commune réitère auprès de LCI ses vœux d’apaisement.

Un centre de vacances pris pour cible. Des coups de feu ont été tirés pendant la nuit de mercredi à jeudi 5 octobre, à Saint-Hilaire du Rosier, une petite commune du sud de l'Isère. Des impacts de balles de chevrotine ont été découverts sur les volets roulants ainsi que sur les fenêtres de ce qui devrait bientôt devenir un centre d’accueil pour une soixantaine de migrants, vivant actuellement dans la "Jungle" de Calais.

Le Dauphiné Libéré, qui dévoile l’information, précise également que des inscriptions anti-migrants ont été retrouvées dans les rues du quartier le même jour. Des dégradations et un acte d’intimidation confirmés à LCI par le maire de la commune Olivier Feugier (sans étiquette) et qui ne sont pas isolés. Car la veille déjà, à Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique), des coups de feu avaient là aussi été tirés sur un futur centre d’accueil pour migrants

Une chose ni simple, ni anodine- Olivier Feugier

Dans la petite ville de Saint-Hilaire du Rosier, où l’ouverture du futur centre provoque depuis quelques semaines une ambiance électrique, le maire joue la carte de l’apaisement : "Une enquête de la gendarmerie est en cours pour faire la lumière sur ces faits graves, que je déplore", précise-t-il ainsi à LCI.

"Il est vrai qu’accueillir une soixantaine de personnes de cinq nationalités différentes dans une commune de 2000 habitants n’est ni une chose anodine, ni simple. Mais je souhaite que tout se passe le mieux possible. Il va falloir user de dialogue, de ténacité et de rigueur. Et nous y sommes prêts," ajoute l’édile, précisant que tous les habitants de la commune sont loin de participer aux tensions ambiantes. "Depuis les annonces, des habitants de Saint-Hilaire, mais aussi des environs, viennent à la mairie pour proposer leur aide à l’accueil des migrants. Nous pensons, pourquoi pas, à créer une association pour les inclure dans ce projet."

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

    EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

    Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

    Que devient Abi Bernadoth, le gagnant de "The Voice" ?

    Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.