Toulon : un douanier tué lors d'une opération

Toulon : un douanier tué lors d'une opération

DirectLCI
VAR - Un douanier a été tué par balles lors d'une opération des douanes dans le quartier de Saint-Jean du Var, à Toulon.

Le drame en plein centre ville. Un douanier qui participait à la surveilance de trafic d'armes lundi à Toulon a été tué par un tireur qui a également blessé un autre douanier et un policier, avant d'être arrêté. L'homme de 33 ans aurait ouvert le feu avec un fusil d'assaut de type M-16, retrouvé sur les lieux de la fusillade, a précisé le procureur de Toulon, Xavier Tarabeux.

Selon le déroulé des faits, rien ne pouvait laisser présager le drame qui s’est noué en bas d’un immeuble du quartier Saint-Jean-du-Var. C’est àl que les douaniers avaient établi une planque, car ils surveillaient la livraison d'un colis "qui devait contenir une culasse d'arme automatique" y était prévue, a relaté un porte-parole de la douane. Cette avait été découverte parmi des paquets repérés puis ouverts par la douane dans le centre de tri d'un transporteur, et les enquêteurs avaient dès lors décidé de remonter le fil jusqu'au destinataire du colis.

Le tireur connu de la police

"Ils ont sonné en bas, quelqu'un leur a répondu ‘Je descends’. Une personne est descendue, armée, et a ouvert le feu. Il a tué un agent des douanes et blessé un autre", a précisé le porte-parole de la Douane. Le douanier blessé a été hospitalisé en urgence, selon le procureur. Selon les premiers éléments de l'enquête, dirigée par le parquet de Toulon, l'homme serait alors remonté chez lui, s'emparant d'une autre arme, avant de tenter de s'enfuir.

"Il est ensuite parti en courant dans la rue où a eu lieu une course-poursuite", avant qu'il ne soit interpellé, selon le porte-parole de la Douane. L'homme a encore tiré au moins un coup de feu lorsque les policiers tentaient de le maîtriser, blessant un fonctionnaire de police au bras. Cet homme, qui a été placé en garde à vue, "n'était pas connu des services douaniers et ne faisait pas l'objet d'une fiche S", a précisé le porte-parole de la douane. Il était néanmoins connu de la justice pour usage de drogue et outrage à des policiers. En outre, "aucun élément recueilli" par les enquêteurs ne permet de relier à ce stade ces faits à un éventuel acte terroriste.

Marié et père d’un enfant, le douanier décédé avait le grade de contrôleur principal, selon une source douanière. Dans un communiqué, le président de la République a fait "part de sa profonde émotion et de son soutien aux forces de l'ordre qui s’engagent chaque jour pour protéger les Français, et adresse ses condoléances à la famille de la victime. Le ministre des Finances Michel Sapin, et Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du Budget, ont également "salué le courage et l’engagement des fonctionnaires des douanes et de police en ces circonstances dramatiques".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter