Un Toulousain "prend feu" après l'explosion de la batterie de sa cigarette électronique

FAITS DIVERS
EXPLOSIF - Un Toulousain a vu la batterie de sa cigarette électronique exploser dans la poche de sa veste et cracher des gerbes d'étincelles. Brûlé au deuxième degré à l'abdomen, il n'est pas le premier à subir ça.

Les images sont impressionnantes et inquiétantes. Vendredi dernier, un Toulousain a été brûlé au deuxième degré à cause de l'explosion de la batterie de sa cigarette électronique. Il se nomme Amine Britel et il est le gérant d'une boîte de nuit.


Vendredi, peu après minuit, il fume devant son établissement et après avoir rangé sa cigarette dans la poche de sa veste, celle-ci explose. "Tout à coup, j’ai entendu comme un bruit de feu de Bengale, mais en dix fois plus puissant. Et après le choc de l’explosion, je me suis rendu compte que j’avais pris feu", raconte-t-il à La Dépêche. Des gerbes d'étincelles sortent de la poche.

L'abdomen brûlé au second degré

Sur les images de vidéo-surveillance, on voit Amine Britel tenter de sortir sa cigarette de sa poche. Sa veste, en matière synthétique, a pris feu, quasiment instantanément. "Je ne comprenais vraiment pas ce qui m’arrivait. La douleur est venue après", continue-t-il d'expliquer au journal régional.


On sent la panique dans l'attitude du Toulousain. Les gens qui l'entourent semblent complètement déboussolés, ne sachant que faire. Finalement, il réussit à sortir la cigarette de sa poche. A terre, les étincelles sont encore nombreuses et grandes.

Amine Britel s'en sort avec une brûlure au deuxième degré au niveau de l'abdomen, ainsi qu'une brûlure au doigt, dûes à sa veste fondue. " Heureusement que je portais un t-shirt en coton en dessous et pas du synthétique. Et heureusement que la batterie n’était pas dans mon jean", conclut-il, précisant qu'il a prévu de déposer plainte contre l'entreprise chinoise.


Toujours à Toulouse, fin septembre, un autre vapoteur a vu la batterie de sa cigarette électronique exploser dans sa poche. Lui aussi a été brûlé au second degré à la cuisse. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter