Toulouse : pour passer l'hiver au chaud en prison, il s'accuse d'un meurtre

Toulouse : pour passer l'hiver au chaud en prison, il s'accuse d'un meurtre

DirectLCI
FAIT DIVERS - Après avoir été placé en garde à vue à Toulouse, en Haute-Garonne, un homme qui affirmait avoir tué quelqu'un a avoué avoir menti. Son objectif : passer l'hiver en prison, à l'abri du froid. Il sera convoqué en mars par la justice.

C'est une histoire peu commune qu'ont vécu les gendarmes de la compagnie Toulouse-Mirail. Dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte La Dépêche du Midi, vers 23 heures 25, un homme a composé le 17 pour expliquer qu'il venait d'entendre une détonation dans le quartier du Vivier, à Cugnaux, petite bourgade située à une quinzaine de kilomètres de Toulouse (Haute-Garonne). L'homme a également ajouté avoir vu quelqu'un tirer sur un groupe de jeunes dont l'un a été blessé.


Les gendarmes décident donc de se rendre sur place, et là, trouvent un homme, seul, au milieu de la chaussée. "J'ai tué quelqu'un", leur dit ce dernier. Mais il refuse de dire où se trouve le corps de sa victime, et ce qu'il a fait de l'arme du crime. Après avoir mis en place un dispositif pour retrouver la victime, avoir passé le quartier au peigne fin et avoir sans succès contacté tous les hôpitaux des environs, les gendarmes sont forcés de constater que quelque chose cloche dans l'histoire de leur "meurtrier". 

En vidéo

Les Pays-Bas louent des prisons vides à ses voisins

Celui-ci, âgé de 35 ans, précise La Dépêche, est placé en garde à vue. Il est connu pour être psychologiquement instable. Au bout de quelques heures, toutefois, il finit par avouer aux autorités qu'il a inventé toute cette histoire, dans le but de pouvoir passer l'hiver au chaud en prison. L'homme a été présenté au parquet et sera convoqué en mars prochain par le tribunal. Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire, assorti d'une obligation de soins.

Plus d'articles

Sur le même sujet