Traités de "bande de bâtards" par Mathieu Kassovitz, les policiers de Nantes portent plainte pour outrage

Traités de "bande de bâtards" par Mathieu Kassovitz, les policiers de Nantes portent plainte pour outrage

DirectLCI
POLÉMIQUE - Le syndicat Unité SGP Police-FO a demandé au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb de porter plainte contre Mathieu Kassovitz après un tweet posté le 23 décembre, a appris mercredi la rédaction de LCI en exclusivité. Sur le réseau social, l’acteur et réalisateur traitait les policiers de "bande de bâtards". Ce jeudi après-midi, on apprend que la police de Nantes a déposé plainte pour outrage contre lui.

Quelques grammes de résine de cannabis ont mis le feu aux poudres. Dans un tweet posté le 23 décembre à 16h27, la direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) de Loire-Atlantique informait qu’une opération de recherche de stupéfiants à l’hôpital Saint-Jacques à Reze avait conduit à la saisie de 7 grammes de résine de cannabis. 

Quelques heures plus tard, le 24 décembre à 1h02, Mathieu Kassovitz réagissait sans ambages au post en traitant les policiers de "bande de bâtards" et de "bons à rien".

"Injure à agent de la force publique"

Après avoir suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, la réaction de la police ne s'est pas faite attendre.  Ainsi, mercredi 27 décembre, le syndicat Unité SGP Police-FO indiquait à LCI avoir écrit au ministre de l'Intérieur pour lui demander de porter plainte contre l'acteur. Jugeant "intolérables" ses propos, le syndicat en appelait à sa hiérarchie en requérant une "réaction" pour "injure à agent de la force publique". 


Le secrétaire général d’Unité SGP Police-Fo a ainsi demandé au ministre de l’Intérieur Gérard Collomb  "que ses services se saisissent immédiatement de cette affaire et qu’une plainte soit déposée contre l’auteur de ces propos intolérables". 

A 15h17 ce jeudi, Eric Morvan, directeur général de la Police nationale, a fait savoir que "les policiers de #Nantes (avaien)t déposé plainte pour outrage contre M. Kassovitz", disant les soutenir "pleinement dans cette démarche". 

Le directeur a ajouté : "Chaque jour, les policiers accomplissent une mission essentielle de service public. Le commentaire est libre, bien sûr, mais l'insulte inutile".


Sur son compte Twitter, la Police nationale s'est de son côté adressée directement à l'acteur : "M. Kassovitz, notre engagement est total pour assurer, 7 jours/7, 24h/24, la sécurité de chaque citoyen, y compris la vôtre et celle de ceux qui vous sont chers". 

L'acteur a ensuite a répondu dans un tweet ironique au message de la police (voir ci-dessus).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter