Tuerie de Chevaline : pas de suspect, mais des mises en examen

Tuerie de Chevaline : pas de suspect, mais des mises en examen

FAITS DIVERS
DirectLCI
JUSTICE - la piste locale récemment remise au premier plan semble avoir fait chou blanc. L'homme interpellé il y a quelques jours a été mis hors de cause. Il devra cependant répondre de l'accusation de "trafic d'armes en bande organisée".

Vendredi, le procureur de la République d'Annecy avait annoncé que l'ex-policier municipal entendu cette semaine dans le cadre de l'enquête sur le quadruple homicide de Chevaline n'avait rien à voir avec l'affaire, mais qu'il restait entre les mains des enquêteurs pour d'autres raisons. Samedi, alors que sa garde à vue touchait à sa fin, il a été mis en examen, mais relâché, le mystère de la tuerie de septembre 2012, sur une route de Haute-Savoie, restant entier.

A priori un trafiquant d'armes, pas un tueur

Ce suspect, un ancien policier féru d'armes à feu, n'est apparemment pour rien dans cette affaire. Officiellement mis hors de cause, il n'en est pas moins soupçonné de délits, voire de crimes pour lesquels il encourt de 5 à 10 ans de prison. "Il a été placé sous contrôle judiciaire avec des interdictions classiques de sortie du territoire, détention d'armes et contacts avec autres protagonistes du dossier", a indiqué le procureur Eric Maillaud, précisant que ce collectionneur d'armes de la Seconde Guerre mondiale, avait été libéré en fin de matiné.

Chez l'ancien policier de Menthon-Saint-Bernard, qui ressemblait au portrait-robot du présumé tueur de Chevaline, et chez ses beaux-parents les enquêteurs ont découvert une quarantaine d'armes à feu , des grenades et un obus. Chez son supposé complice, ils ont trouvé quantité de munitions, des explosifs ainsi que des détonateurs, ce qui explique que ce dernier ait lui été emprisonné à titre préventif.

Concernant les meurtres de Saad al-Hilli, de sa femme, de sa belle-mère et de Sylvain Mollier, un cycliste qui apparemment s'est trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment, toujours rien...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter