Tulle : un homme menace de se faire exploser dans le commissariat, le RAID intervient

Tulle : un homme menace de se faire exploser dans le commissariat, le RAID intervient

FORCENÉ - Un homme est entré dans le commissariat de Tulle (Corrèze), ce mercredi 29 novembre vers 4 heures du matin, affirmant porter une ceinture d'explosifs. Le bâtiment a été évacué, et l'homme finalement interpellé après l'intervention des policiers du RAID.

La menace a nécessité l'intervention des policiers du RAID. Un homme s'est introduit dans le commissariat de Tulle (Corrèze), ce mercredi vers 4 heures du matin, affirmant porter une ceinture d'explosifs et menaçant de se faire sauter. Le commissariat, qui était quasi-vide en l'absence de garde à vue en cours, a été évacué, et un périmètre de sécurité de 300m autour du bâtiment a été mis en place.

Le RAID est intervenu vers 9 heures. Selon une source policière citée par l'AFP, le forcené est alors sorti vers les policiers et a été blessé à une jambe, avant d'être interpellé. D'après les premières constatations, la ceinture d'explosifs était factice.

Selon nos informations, l'homme est inconnu des services de renseignements, mais a déjà été traité dans des hôpitaux psychiatriques pour des tendances suicidaires. Il réclamait la venue de son ex-femme.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.