Un agriculteur jugé pour le meurtre de son rival à coups de tracteur

FAITS DIVERS
JUSTICE – Un agriculteur de 54 ans comparaît à partir de mardi devant la cour d'assises de la Meuse pour le meurtre de son rival amoureux. La victime, un artisan boucher, a été tuée à l'aide d'un tracteur.

Un peu plus de trois ans après les faits, un agriculteur accusé d'avoir tué son rival amoureux à l'aide de son tracteur s’apprête à être jugé devant la cour d'assises de la Meuse. Les faits remontent au 17 août 2012 dans un champ du petit village de Couvertpuis, à l'ouest de Nancy. Ce soir-là, un premier accrochage entre la camionnette d'un artisan boucher de la Haute-Marne et un agriculteur du village, qui se connaissent bien, va dégénérer.

A l'aide de son engin, l'agriculteur, aujourd'hui âgé de 54 ans, percute le véhicule de la victime qui fait plusieurs tonneaux. Ce dernier réussi à s'extraire de sa camionnette mais le tracteur le percute une nouvelle fois, puis le meurtrier présumé aurait utilisé le pince-balles installé à l'avant de son tracteur pour écraser la victime, à terre, à plusieurs reprises, rapporte  L'Est Républicain .

La jalousie au centre de l'affaire

Les secours prévenus par un voisin qui assiste à la scène et se précipitera sur le lieu du drame pour tenter de s'interposer, en vain, ne pourront que constater la mort de l'artisan boucher âgé de 49 ans.

Au centre de l'affaire, la haine que se vouaient les deux hommes alors que la femme de l'accusé, qui avait engagé une procédure de divorce, était partie vivre depuis plusieurs mois avec la victime, son employeur d'alors. Avant le drame, les deux hommes s'accusaient mutuellement de harcèlement. Chacun aurait d'ailleurs déposé des mains courantes contre l'autre, selon leur entourage interrogé après les faits par les enquêteurs.

L'agriculteur comparaît à partir de mardi devant la cour d'assises qui devrait notamment se pencher sur ces précédents et le mobile du crime. Le verdict est attendu vendredi.

A LIRE AUSSI >> Rhône : un véhicule fonce délibérément sur un groupe de personnes, six blessés

Lire et commenter