Un bébé meurt après avoir été secoué : une nourrice mise en examen

FAITS DIVERS

MONTLUÇON – Une assistance maternelle a été mise en examen après la mort d'un bébé de quatre mois. Elle est soupçonnée de l'avoir secoué, un geste qui a provoqué le décès de l'enfant.

Une assistante maternelle a été mise en examen ce week-end pour "violences sur mineur de 15 ans ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Les faits, relatés par le journal La Montagne , remontent au 28 mai dernier à Montluçon (Allier). Ce jour-là, une nourrice alerte les secours : le bébé de quatre mois dont elle s'occupe a fait un malaise. En arrêt respiratoire, l'enfant est transféré vers le centre hospitalier de Clermont-Ferrand, où il est pris en charge par le service de réanimation. Il décédera deux jours plus tard.

"Elle aime les enfants"

L'autopsie et les expertises médicales vont révéler que le bébé est décédé parce qu'il a été secoué. Les parents du bébé, des proches ainsi que l'assistante maternelle sont alors entendus. Au terme de l’enquête menée par le SRPJ de Clermont-Ferrand, les soupçons vont se porter sur la professionnelle agréée, âgée d'une quarantaine d'années.

Auditionnée par un juge, elle a depuis été placée en détention provisoire. "On ne peut pas trouver plus normale que ma cliente. Elle aime les enfants", a fait valoir son avocate Siba Saddekni, auprès de La Montagne. L'instruction, qui vient de débuter, promet d'être longue note le journal. La défense a en effet prévu de faire appel. De son côté, l'avocat des parents du nourrisson a estimé que l'affaire pourrait être jugée devant les assises.

Lire et commenter