Un couple abattu devant son domicile près d'Agen : un suspect identifié mais toujours recherché

Un couple abattu devant son domicile près d'Agen : un suspect identifié mais toujours recherché

FAITS DIVERS
DirectLCI
LOT-ET-GARONNE - Un couple a été tué mercredi matin près d'Agen devant son domicile sous les yeux de leurs enfants. Le tireur a été identifié comme un ex-employé du père de famille.

Ce sont les enfants du couple qui ont donné l'alerte. Un homme et une femme domiciliés à Foulayronnes, près d'Agen, dans le Lot-et-Garonne, ont été abattus par balles mercredi matin devant leur domicile. Les faits se sont déroulés vers 8h30, devant le garage de la maison. Selon l'AFP, le tireur aurait été identifié comme un ex-employé du père de famille. Mercredi soir, ce suspect restait activement recherché.

Un couple "sans histoire"

Le plus jeune des deux enfants, âgés de 5 et 10 ans, aurait été témoin de la fusillade au moment du départ à l'école. Le petit garçon a été retrouvé errant sur la commune. Son grand frère aurait réussi à rejoindre la maison familiale pour y appeler les secours. Selon leurs déclarations, un homme encagoulé et armé d'une arme d'épaule aurait pris la fuite à l'issue son forfait, à bord d'un véhicule noir, peut-être une Citroen. Les deux enfants, en état de choc, ont été pris en charge.

Le couple, installé depuis 2007 sur la commune, est décrit "comme sans histoire et même favorablement connu, apprécié", confie à metronews le maire de Foulayronnes, Bruno Dubos. Le père travaillait comme directeur du bureau agenais d'une entreprise de travaux public.

Des menaces répétées

Toutefois, selon l'AFP citant une connaissance des conjoints, le couple aurait récemment déposé plainte après avoir reçu des menaces. Toujours selon l'AFP, une source proche de l'enquête a confirmé  un "contexte de menaces", tout en soulignant qu'il s'agissait d'une "hypothèse d'enquête". Les salariés de l'entreprise du mari ont été entendus par les enquêteurs, a précisé cette source, sans fournir plus de détails. Le procureur d'Agen a simplement indiqué mercredi qu'"aucune piste n'était privilégiée".

Un suspect a finalement été rapidement identifié comme étant un ex-employé en conflit avec le mari, selon l'AFP. Son véhicule a été retrouvé non loin des lieux du crime en fin d'après-midi. "De toute façon, toi, je vais te fumer", avait-il asséné à la victime dans le passé. Le domicile du tireur présumé a été perquisitionné mais il restait toujours en fuite mercredi soir.

Le plan Epervier a été déclenché en Lot-et-Garonne et étendu à la Dordogne.

EN SAVOIR + >> Un suspect interpellé par la gendarmerie

Sur le même sujet

Lire et commenter