Un "freinage trop tardif" a causé le déraillement du TGV en Alsace

Un "freinage trop tardif" a causé le déraillement du TGV en Alsace

ACCIDENT - Le déraillement du train d'essais, qui avait fait 11 morts samedi dernier en Alsace, est du à une "séquence de freinage trop tardif".

Une "séquence de freinage trop tardif", est à l'origine de l'accident d'un TGV d'essais qui a fait 11 morts samedi dernier en Alsace, et le train a déraillé à 243 km/h, a annoncé la SNCF ce jeudi lors d'une conférence de presse.

Le train, qui a entamé son freinage 1 kilomètre trop tard, a abordé la portion de raccordement entre la LGV et la ligne classique à 265 km/h au lieu de 176 km/h, ont précisé les dirigeants du groupe ferroviaire, précisant que sept personnes se trouvaient dans la cabine de conduite, au lieu de quatre personnes autorisées.

Des erreurs de comportements humains

La SNCF a annoncé que "des procédures disciplinaires vont être engagées" et "conduiront, dès que l'enquête le permettra, aux sanctions justifiées". L'enquête devra éclaircir "la présence imprudente d'enfants à bord et de sept personnes en cabine de conduite, un certain manque de rigueur dans la préparation de la liste des personnes et son contrôle. Enfin, sans doute figurent (...) des erreurs de comportements humains à la fois en cabine et dans la relation entre la cabine et la rame", ont déclaré les présidents de la SNCF Guillaume Pepy et de SNCF Réseau Jacques Rapoport.

EN SAVOIR +
>> Déraillement d’un TGV à Strasbourg : le train percute un pont et fait 11 morts
>> Déraillement du TGV : pas d’enfant parmi les victimes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex et Olivier Véran donneront une conférence de presse à 19h

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.