Un groupe aurait "nettoyé" le domicile de la mère d'Hasna Aït Boulahcen avant l'arrivée de la police

Un groupe aurait "nettoyé" le domicile de la mère d'Hasna Aït Boulahcen avant l'arrivée de la police

DirectLCI
ATTENTATS – Une dizaine de personnes aurait débarqué au volant de trois voitures immatriculées en Belgique mercredi soir au domicile de la mère d'Hasna Aït Boulahcen, selon des informations de M6 et France 3.

Un possible "nettoyage" de l'appartement de la mère de la terroriste présumée aurait eu lieu mercredi soir, avant la perquisition effectuée par les forces de l'ordre. Un étrange cortège d'une dizaine de personnes aurait débarqué au volant de trois voitures immatriculés en Belgique peu après 22h au domicile de la mère d'Hasna Aït Boulahcen, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). La perquisition de la police n'a eu lieu, quant à elle, que jeudi après-midi vers 14h.

Selon les informations d'M6 confirmées par France 3, le petit groupe d'hommes aurait effectué un possible "nettoyage" de l'appartement, situé rue Edgar Degas, où aurait séjourné la jeune kamikaze, tuée quelques heures plus tôt dans l'assaut mené à Saint-Denis. "La question est de savoir si ces personnes ont emporté avec eux des éléments présents dans l'appartement qui pourraient directement intéresser l'enquête", a précisé une source judiciaire à M6 .

Hasna Aït Boulahcen n'est pas morte en kamikaze

Présentée comme la cousine de l'organisateur présumé des attentats de Paris et la première kamikaze de France, Hasna Aït Boulahcen ne se serait pas faite exploser. Son corps a été identifié et retrouvé dans les décombres de l'appartement de Saint-Denis visé mercredi par un assaut policier. Contrairement à ce qui avait été annoncé, la jeune femme ne serait pas morte en kamikaze, a annoncé vendredi une source policière. L'individu qui s'est fait exploser serait donc un homme, selon cette nouvelle information.

EN SAVOIR +
>>
EN DIRECT - Le suivi des événements >> Ce que l'on sait des terroristes présumés
>>
Hasna Aitboulahcen, de cheffe d'entreprise à kamikaze présumée

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter