Un homme interpellé après le viol d'une fillette de 11 ans à Trappes

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - Le 13 octobre dernier, une jeune fille d'origine tibétaine avait été violée en rentrant d'un collège de Trappes (Yvelines). Ce jeudi, on a appris qu'un homme avait été interpellé à l'étranger.

Un homme suspecté d'avoir violé une petite fille tibétaine de onze ans à Trappes (Yvelines) le 13 octobre a été interpellé, a-t-on appris jeudi de source policière, confirmant une information du Parisien. L'auteur présumé des faits a été arrêté à l'étranger, "dans un pays africain", a précisé à l'AFP une source proche du dossier. L'homme, âgé d'une vingtaine d'années, est soupçonné d'avoir abordé une petite fille tibétaine de onze ans, à Trappes, le 13 octobre dernier vers 20H00.

Après l'avoir conduite derrière un bosquet, il lui aurait imposé une relation sexuelle forcée avant de prendre la fuite. Très vite, la police a pu identifier un suspect grâce à la douzaine de traces ADN relevées sur les vêtements de la petite fille et la scène du crime. 

En vidéo

Des pédophiles tombent dans le piège d’une association

Des images de vidéosurveillance avaient également permis d'avoir une photo du violeur présumé. Le même homme avait été identifié sur d'autres images de vidéosurveillance quelques jours auparavant à la gare Montparnasse, à Paris, alors qu'il mettait les mains aux fesses de femmes d'origine asiatique.

Lire aussi

Le petite fille tibétaine, hébergée avec ses parents dans un hôtel bon marché de Trappes, avait été hospitalisée "très traumatisée" juste après l'agression, selon une source proche de l'enquête. S'exprimant dans un "très bon Français" selon la même source, elle avait pu être entendue pour décrire son agresseur qui avait pris la fuite à l'étranger où il a pu être appréhendé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter