Un jeune homme annonce qu’il va se suicider sur Twitter, la police intervient à temps pour le secourir

Un jeune homme annonce qu’il va se suicider sur Twitter, la police intervient à temps pour le secourir

DirectLCI
SAIN ET SAUF- Dimanche matin, un jeune Parisien a posté une photo et un message alarmants sur son compte twitter. Des internautes ont signalé le message à la police. Des voisins ont donné l’alerte. Le jeune homme a été sauvé.

Il a posté une photo alarmante ce dimanche matin sur son compte Twitter : un pied, sur une gouttière, en équilibre au-dessus du vide. Et une phrase : "Vous avez fait retarder le moment, maintenant  faut y aller, merci de votre compréhension". Un appel à l’aide, qui a été entendu. 


Maxime, le jeune Parisien de 27 ans auteur du message, a été secouru par la police, dimanche, en fin de matinée. 

Le compte de Maxime est en effet suivi par 700 abonnés. Des centaines d’internautes ont fait tourner le message, et des Twittos ont signalé la publication via le réseau social à la police nationale et aux pompiers. D’après la préfecture de police de Paris interrogée par 20 minutes, "des voisins l’ont aperçu au balcon", et la police est intervenue aux alentours de 10 h. Le jeune homme est sain et sauf. 

Sur le réseau social, les internautes ont continué à se donner des nouvelles de Maxime.

Quelques heures avant, Maxime avait aussi posté sur son compte un message très clair, autre signal d'alerte : "J'ai décidé de mettre fin à mes jours, je laisse ma lettre de suicide ici. J'aimerais que l'on se souvienne de moi comme quelqu'un qui a essayé d'aider, d'être bon et d'être heureux sans jamais y parvenir. Adieu." Le message était assorti d’une lettre adressée au président Emmanuel Macron, alertant notamment sur le nombre de suicides en France. Déjà, des internautes avaient tenté de l’en dissuader. Il avait également modifié l’intitulé de son profil sur Instagram, y indiquant une date de décès...


Le même genre de cas était arrivé en avril dernier. Julien, un internaute, un Niçois, avait écrit avoir "décidé d’en finir", et expliquait qu’il allait prendre "assez de cachets pour s’endormir pour toujours". 

Là encore, la mobilisation des internautes avait joué : les secours avaient été appelés et avaient pu intervenir à temps.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter