Un médecin se suicide à l'hôpital Georges Pompidou à Paris

Un médecin se suicide à l'hôpital Georges Pompidou à Paris

DirectLCI
SUICIDE - Un cardiologue de 54 ans s'est jeté par la fenêtre de l'hôpital parisien où il travaillait. L'homme revenait d'un arrêt maladie pour dépression, et ses collègues avaient alerté sur de possibles "risques suicidaires". Ils demandent aujourd'hui la reconnaissance du motif professionnel à ce suicide.

Un médecin s'est suicidé jeudi à l'hôpital européen Georges Pompidou, à Paris, son lieu de travail, se jetant par la fenêtre d'un étage de l'établissement, a annoncé vendredi l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. "L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris confirme le suicide par défenestration d’un médecin jeudi 17 décembre en fin d’après-midi", a indiqué l'institution confirmant une information du Figaro .

Un Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail extraordinaire s'est tenu vendredi matin dans ce même hôpital, en présence de Martin Hirsch, le directeur général de l'AP-HP. "Celui-ci a indiqué combien l’institution, touchée par ce drame, prenait au sérieux cet événement tragique", annonçant "la saisine de la cellule d’analyse des suicides", a poursuivi l'AP-HP.

Un suicide lié au travail ?

C'est à cette cellule qu'il "appartiendra d’analyser les liens éventuels avec les conditions et l’environnement de travail" du médecin. "Comme elle l'a fait dans d'autres cas", elle procédera "à une analyse complète des circonstances qui ont pu provoquer ce geste", a souligné l'AP-HP. Le Pr Jean-Louis Megnien, "après une longue interruption, avait repris son service quelques jours auparavant", a-t-elle fait savoir. Le cardiologue avait eu un long arrêt maladie pour dépression et avait repris le travail lundi 14 décembre mais l'ambiance de travail était devenue pesante, rapporte Le Figaro.

Le médecin aurait fait l'objet de harcèlement moral : plusieurs collègues avaient alors informé la direction de l'hôpital pour "risques suicidaires" il y a quelques mois. Les collègues et amis de ce cardiologue de 54 ans entendent faire revêtir le suicide du motif professionnel. La directrice de l'établissement a pour sa part fait état d'un "décès accidentel".

À LIRE AUSSI
>> Des chirurgiens fichés à l'hôpital Pompidou
>>
Hôpitaux de Paris : à la recherche des RTT perdus
>>
Hôpitaux de Paris : près de 8 000 grévistes dans la rue

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter