Un policier marseillais mis en examen pour homicide volontaire

Un policier marseillais mis en examen pour homicide volontaire

POLICE DES POLICES - Un membre des forces de l'ordre a été mis en examen ce dimanche à Marseille pour homicide volontaire, après un échange de coups de feu mortel avec un client fortement alcoolisé qui souhaitant entrer dans une discothèque, dans la nuit de vendredi à samedi.

Un policier marseillais a été mis en examen dimanche pour "homicide volontaire" après un échange de coups de feu mortel samedi soir avec un autre homme devant une discothèque, alors qu'il n'était pas en service.  Il avait été appelé par le gérant de la discothèque l’informant qu’un homme alcoolisé tentait de rentrait dans son établissement. Selon son avocat, joint par LCI, il avait coutume de régler à la demande de la discothèque des différends avec des jeunes des quartiers de Marseille.

Retiré de la voie publique en raison de son comportement

C'est en arrivant sur les lieux que le policier, âgé de 50 ans, a été visé par le client qui posait problème, qui a ouvert le feu, avant de riposter, le touchant mortellement. Selon une source proche de l'enquête à LCI, le policier , ancien de la BAC de Marseille, avait été retiré de la voie publique par sa hiérarchie, en raison de son comportement qu'elle jugeait trop violent. Par ailleurs, se posait aussi la question de la provenance de l'arme avec laquelle il a tiré, qui n'était pas son arme de service. S'il avait bien l'autorisation d'en détenir une, il n'était toutefois pas autorisé à la porter.

Les services de l'inspection générale de la police nationale, saisis de l'enquête, se demandent, selon une source proche de l'enquête, ce que faisait le policier dans la discothèque. Y était-il à titre privé ou cumulait-il son emploi de policier avec un autre, non déclaré, de sécurité privée ? Selon l'avocat du policier, son client a en tout cas agi "dans le strict cadre de la légitime défense".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 300.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations en France

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.