Un tigre abattu par son propriétaire après s'être échappé d'un cirque, la fondation Brigitte Bardot scandalisée

FAITS DIVERS

CHOC - Un tigre de 200 kg s'est échappé d'un cirque vendredi en fin d'après-midi dans le sud-ouest de Paris avant d'être abattu par son propriétaire, qui a ensuite été placé en garde à vue. La fondation Brigitte Bardot s'est dite "scandalisée" tandis qu'une association de défenses des animaux a annoncé son intention de déposer plainte.

Un tigre qui s'était échappé d'un cirque vendredi dans le XVè arrondissement de Paris et qui avait erré dans les rues de la capitale – sans faire de victimes – a été abattu par le propriétaire du cirque Bormann Moreno.

En apprenant cette triste nouvelle, la fondation Brigitte Bardot s'est dite "scandalisée par l'abattage du tigre" et a appelé le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot à interdire l'exploitation des animaux dans les cirques.

"C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu de victimes humaines cette fois, il faut réagir immédiatement et bannir cette exploitation de l'animal sauvage réduit à l'esclavage", a-t-elle déclaré dans un communiqué. 

L'association One Voice, qui lutte depuis 1995 notamment pour les droits fondamentaux des animaux, a manifesté sur Twitter son intention de porter plainte. 

Le cirque Bormann Moreno duquel s'est échappé l'animal venait de s'installer dans le XVe arrondissement de la capitale et prévoyait d'ouvrir ses portes au public le 3 décembre.

Lire et commenter