Une stèle érigée en l'honneur de nazis découverte dans un village de Moselle, une enquête ouverte

Une stèle érigée en l'honneur de nazis découverte dans un village de Moselle, une enquête ouverte

DirectLCI
INDIGNATION - Une stèle nazie a été érigée sur un terrain privé à Volmunster, en Moselle, rapporte "L'Est Républicain" ce jeudi. Découverte par des riverains, elle a été saisie ce jeudi alors qu'une enquête a été ouverte ce jeudi par le parquet de Sarreguemines, pour apologie de crimes contre l'humanité.

Sa découverte a provoqué l’indignation à Volmunster, en Moselle. Une stèle en l’honneur de SS, a ainsi été construite sur un terrain privé, dans un champ régulièrement emprunté par des promeneurs, révèle L'Est Républicain. "La parcelle appartient à des privés, une famille allemande", a ainsi indiqué un élu au journal régional, alors qu’un habitant raconte : "C’est un cousin qui est tombé dessus, en se promenant. Le monument vient sans doute d’être installé. Le ciment est encore frais. Les fleurs ne sont pas fanées, les rubans noir et rouge encore bien colorés".


Toujours selon L'Est Républicain, la devise "Drauf, dran und durch" - traduisez "En avant, on y va, à travers" - figure sur la stèle en question, érigée par des héritiers de la 17e SS Panzergrenadier Division. Une division qui s’était tristement illustrée notamment par le massacre de Maillé, le 25 août 1944, où 124 des 500 habitants de la petite commune d’Indre-et-Loire ont été tués, en représailles d’actions de résistants locaux. L’enquête concernant ces meurtres avait été rouverte le 1er août 2005 par le procureur général de Dortmund, indique également le quotidien diffusé en Lorraine et en Franche-Comté. Néanmoins, l’affaire a été classée sans suite début 2017, faute d'avoir identifié des suspects encore en vie.

Un dépôt de plainte envisagé

Dans cette même région, des rassemblements de sympathisants d’extrême droite ont parfois lieu, comme au mois de février, à Lengelsheim, où une fête réunissant entre 300 et 400 personnes dans une grange privée jusqu’à minuit avait suscité l’interrogation des voisins : "Il y avait des voitures partout, du bruit et de ‘drôles’ de cris en allemand." "Ils avaient tous des tee-shirts noirs, des tatouages, ils prononçaient des expressions typiques", ajoute le maire du village auprès de L’Est Républicain, sans qu’aucun trouble à l’ordre public ne soit signalé aux gendarmes.


Concernant la stèle installée dans un village au nord de Bitche, certains riverains envisagent de déposer plainte. En revanche, une enquête pour apologie de crimes contre l'humanité a été ouverte ce jeudi par le parquet de Sarreguemines après la découverte de cette stèle, rapporte l'AFP après avoir contacté le parquet. Selon France 3 Lorraine, la stèle a été saisie jeudi après-midi par les gendarmes pour les besoins de l'enquête.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter