Une trentaine de tombes profanées au cimetière des Batignolles à Paris : les auteurs cherchaient des objets de valeur

FAITS DIVERS

PROFANATIONS - A Paris, des sépultures du cimetière des Batignolles (XVIIe arrondissement) ont été profanées durant le mois de mars. Selon la municipalité, les auteurs de ces délits étaient motivés par la recherche de biens de valeur sur les dépouilles des défunts.

L’information n’avait pas fuité afin de permettre le bon déroulement de l’enquête. Entre le 16 et le 20 mars dernier, plusieurs tombes ont été profanées au cimetière des Batignolles situé dans le XVIIe arrondissement de Paris. "Dix sépultures, en majorité chrétiennes, ont effectivement fait l'objet de fouilles illégales et 22 autres pourraient avoir subi la même atteinte", précise la maire de Paris dans un communiqué. 

Selon les premiers éléments de l’enquête, les auteurs de ces délits étaient vraisemblablement à la recherche d’objets de valeur. Les tombes auraient "ensuite été refermées par ces mêmes individus, en tentant de dissimuler leur délit", ajoute la municipalité.

Lire aussi

Alors qu’une surveillance renforcée du cimetière a été mise en place - "afin de prévenir toute récidive", les familles touchées par ces profanations ont été invitées à se porter partie civile. "La Ville de Paris souligne sa confiance en les services de police et de justice pour déterminer rapidement les auteurs de ces délits et engager contre eux toutes les poursuites nécessaires", conclut le communiqué. 

Lire et commenter