Val-d'Oise : un lycéen de 16 ans mis en examen pour avoir étranglé son professeur

Val-d'Oise : un lycéen de 16 ans mis en examen pour avoir étranglé son professeur

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAITS DIVERS - Un jeune de 16 ans, qui avait frappé et étranglé son professeur de mathématiques ce vendredi à Bezons, a été mis en examen pur "violences aggravées". Placé sous contrôle judiciaire, il a interdiction de se rendre dans son établissement ou d’approcher son professeur.

Les faits se sont déroulés ce vendredi après midi, vers 15 heures. Un lycéen de Bezons (Val d'Oise) s’en est pris à son professeur de mathématiques qui l’avait exclu de son cours. Le jeune homme lui a asséné un coup de tête sur le nez et a tenté de l'étrangler. Ce sont des élèves qui ont réussi à les séparer et à maîtriser leur camarade. Le parquet de Pontoise a indiqué ce dimanche que l'élève avait été mis en examen pour violences aggravées.


"Le lycéen a été présenté à un juge des enfants et placé sous contrôle judiciaire", a indiqué le parquet. Il a également interdiction de se rendre dans son ancien établissement - un lycée professionnel de Bezons dans le Val d'Oise - ou d'approcher l'enseignant agressé.

Exclu du cours pour bavardage

Aux enquêteurs, le lycéen a expliqué qu’il avait été exclu du cours pour bavardage et que lorsqu’il a voulu revenir en classe, l'enseignant a refusé. Il a alors attaqué son professeur. Cet enseignant, présentant des blessures légères au niveau du cou, a été transporté aux urgences d'Argenteuil par les secours. Il s'est vu prescrire deux jours d'incapacité temporaire de travail (ITT), a précisé le parquet. Le lycéen, interpellé sur place, a été placé en garde à vue avant d'être mis en examen. Il était déjà connu des services de police.


Cette agression survient trois semaines après la publication sur internet d'une vidéo montrant l'agression d'une professeure par l'un de ses élèves avec une arme factice dans un lycée de Créteil. L'affaire avait poussé le gouvernement à annoncer un plan d'action contre la violence dans les établissements scolaires, qui doit être présenté d'ici à la mi-décembre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter