Var : le cadavre découpé en morceaux identifié

Var : le cadavre découpé en morceaux identifié

ENQUÊTE - Le corps découvert découpé en plusieurs morceaux le lendemain de Noël au Pradet, dans le Var, a été identifié par la police. Il s’agit d’un homme connu de la justice.

Affaires de stupéfiants, violences, l’identification du corps retrouvé découpé en morceaux au Pradet, près de Toulon, a révélé le nom d’un homme déjà connu par la justice. Il s’agit de Hakim Ouadi, un homme de 31 ans né à Oran, en Algérie. Par le passé, il avait été impliqué dans 18 procédures pénales devant le tribunal correctionnel de Toulon. 

Selon Var-Matin, Hakim Ouadi était domicilié à Six-Fours, dans le Var, et avait aidé en 2011 à l’interpellation d’un homme suspecté d’une agression mortelle à La Seyne. Son corps a été découvert le lendemain de Noël près de la mine de Cap Garonne, un lieu à l’est de Toulon très fréquenté par les randonneurs.

Une valise et deux sacs pour contenir ses membres

Sa tête et son tronc étaient placés dans une valise, tandis que deux sacs contenaient son bassin et ses jambes d’un côté, ses tibias et ses pieds de l’autre. L’ensemble avait été arrosé d’alcool et brûlé. Selon une source judiciaire, cette mise en scène indique la volonté d’"humiliation". Une information judiciaire a été ouverte pour assassinat et recel de cadavre. Aucune interpellation n’a eu lieu pour le moment.

Lire aussi

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : au Royaume-Uni, deux cas du variant Omicron détectés

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Avec le variant Delta, le risque de contamination explose dans le métro

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.