Var : un homme condamné après avoir caché 120 grammes de cocaïne dans son caleçon

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - Un homme de 29 ans a été condamné ce lundi à un an de prison ferme après avoir caché de la cocaïne dans son caleçon le 17 décembre dernier. Face aux policiers curieux de voir une telle bosse dans son pantalon, l'intéressé aurait prétexté... qu'il s'agissait de son sexe.

Alors qu'il descendait en gare de Saint-Raphaël (Var) le 17 décembre dernier, un jeune homme de 29 ans avait été interpellé pour possession de cocaïne. Le journal local Var Matin précise qu'en descendant sur le quai, celui-ci s'était "brusquemment éloigné en apercevant trois policiers en civil" qui patrouillaient. 

Le jeune homme, qui avait finalement été contrôlé, présentait une bosse volumineuse  au niveau de son entrejambe, correspondant au sachet de drogue qu'il transportait. L'interpellé avait tenté tant bien que mal de se justifier, expliquant qu'il s'agissait... de son sexe. 

"Je n'ai jamais fait ça de ma vie"

Les policiers suspcieux ont finalement découvert, dans le slip du jeune homme, un boudin contenant 120 grammes de cocaïne, représentant une valeur de 10.000€ sur le marché illicite, selon le journal local. 

Jugé en comparution immédiate différée ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Draguignan, l'homme a expliqué que quelqu'un rencontré dans un café de la gare du Nord à Paris, lui avait proposé 200 euros pour transporter la drogue jusqu'à la gare de Toulon. "Je n'ai jamais fait ça de ma vie. Je ne sais pas pourquoi j'ai dit oui à ce type. Après, je voulais jeter ce truc, mais j'avais peur". 

Le tribunal a condamné le jeune homme à un an de prison ferme, avec maintien en détention, mais aussi à la révocation de huit mois de sursis qui pesaient sur sa tête dans une précédente condamnation.

Un an de prison ferme

Les enquêteurs n'ont pas manqué de s'intéresser au billet aller qu'avait pris ce jeune originaire de Miramas, pour monter jusqu'à Rotterdam, destination privilégiée des amateurs de stupéfiants. 

"Tant de drogue remise par un inconnu en quelques minutes dans un café de gare ?" s'est étonné le procureur Manon Duthoit qui juge que l'homme "est parti à Rotterdam, non pas pour se changer les idées en faisant du tourisme, mais dans le cadre d'un trafic de stupéfiants."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter