Vence : accusé de viol, l'ancien maire espère l'acquittement

Vence : accusé de viol, l'ancien maire espère l'acquittement

DirectLCI
JUSTICE - Condamné à neuf ans de prison pour le viol de son petit-fils, revenu depuis sur ses accusations, l'ex-maire de Vence (06) Christian Iacono, pourrait voir sa condamnation annulée. Jeudi, la Cour de révision se réunie en effet pour examiner son affaire.

Christian Iacono, qui fêtera bientôt ses 79 ans, aborde une étape décisive de sa vie. Condamné à neuf ans de prison pour le viol de son petit-fils, l'ancien maire de Vence (06) pourrait voir son dossier bouleversé. Deux ans après sa sentence judiciaire, la victime s'est finalement rétractée. La Cour de révision va donc réexaminer le dossier jeudi en présence de Christian Iacono et de ses avocats.

A l'issue de l'audience, plusieurs décisions sont possibles. Il reviendra à la Cour de dire si elle annule sa condamnation et ordonne un nouveau procès. Mais la juridiction peut aussi prononcer cette annulation purement et simplement, rejeter la requête ou encore ordonner un supplément d'information ou de nouveaux actes.

"Nous sommes optimistes car nous avons un excellent dossier"

Avant d'affronter cette audience qui pourrait "durer environ trois heures", les conseils de Christian Iacono se montrent confiants. "Nous y allons dans un état d'esprit concentré, mais nous sommes optimistes car nous avons un excellent dossier", confie Maître Roméo à metronews, précisant que son client est "fatigué" mais "impatient que ce moment arrive".

Pendant 11 années, Gabriel Iacono, le petit-fils de Christian Iacono a maintenu ses accusations. Et disait avoir été violé lorsqu'il avait entre cinq et huit ans. L'affaire prend un tournant spectaculaire lorsqu'il se rétracte, en mai 2011 et avoue avoir "inconsciemment menti", peut-être sous l'influence de "son père en conflit avec son grand-père".

Après avoir purgé au total 16 mois de prison en quatre séjours sous les verrous, Christian Iacono avait été remis en liberté le 5 avril 2012 avec l'interdiction de s'exprimer dans les médias. Si ses avocats espèrent une annulation de la condamnation, ces décisions sont très rares. Depuis 1945, seulement huit condamnés pour des crimes ont été acquittés au terme d'une procédure de révision, dont une seule fois, en 2011, dans une affaire sexuelle.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter