VIDÉO - Affaire Grégory : "On ne peut pas jouer avec la vie des gens", souligne l'avocat de Ginette Villemin après la remise en liberté de sa cliente

FAITS DIVERS
RÉACTION - Selon une source proche de l’enquête à LCI, Ginette Villemin, la tante de Grégory, a été remise en liberté jeudi, sans qu'aucune charge ne soit retenue à son encontre. Interrogé à la sortie de la garde à vue de sa cliente, Me Stephan s'est félicité de cette décision.

Ginette Villemin, la tante du petit Grégory, a été remise en liberté jeudi en fin d’après-midi dans l’enquête sur la mort du garçonnet en 1984, tandis que deux autres membres de la famille Villemin étaient toujours entendus en garde à vue, a appris LCI de source proche de l’enquête.


Maître Stephan, l'avocat de Ginette Villemin, s’est ensuite exprimé au micro de LCI : "Les enquêteurs viennent d'indiquer à Madame Ginette Villemin qu'elle pouvait rentrer chez elle. Il n'y a strictement aucun élément contre Madame Ginette Villemin. Il est particulièrement dommageable qu'elle ait été placée en garde à vue et que son nom ait été cité comme étant placé en garde à vue alors qu'il n'y a strictement aucun élément contre Madame Ginette Villemin dans ce dossier. Aujourd'hui, Madame Villemin aspire à se reposer dans une affaire qui a fait souffrir trop de monde et dans laquelle on ne peut pas jouer avec la vie des gens."

L'analyse graphologique des lettres de menaces et autres courriers anonymes qui foisonnent dans l'affaire Grégory est au coeur de l'enquête et implique notamment la grand-tante, Jacqueline Jacob, selon le procureur général de Dijon Jean-Jacques Bosc.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Grégory

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter