Assaillant de la Tour Eiffel : "Il est malade, il a séjourné dans des hôpitaux psychiatriques", raconte un proche

Assaillant de la Tour Eiffel : "Il est malade, il a séjourné dans des hôpitaux psychiatriques", raconte un proche
FAITS DIVERS

TÉMOIGNAGE - Hallucinations, colère, radicalisation... un proche du jeune homme qui a tenté de s'introduire au pied de la Tour Eiffel samedi avec un couteau se confie à LCI. L'assaillant était suivi sur le plan psychiatrique depuis plusieurs années.

"C'est un garçon qui est malade", assure à LCI un proche de l'assaillant qui a voulu forcer - avec un couteau et en criant "Allah Akbar"- un contrôle de sécurité de la Tour Eiffel samedi 5 août 2017 au soir.

Ce jeune homme de 18 ans a "séjourné plusieurs fois dans les hôpitaux psychiatriques", selon son entourage, qui précise que tout a basculé autour de 2011/2012 quand "il a été agressé par un camarade de classe. Depuis, il a du mal à gérer sa colère". 

A LIRE AUSSI  >> CE QUE L'ON SAIT DU PROFIL INSTABLE DE L'ASSAILLANT DE LA TOUR EIFFEL

Il avait des hallucinations, parlait d'un homme masqué- Un proche de l'assaillant, à LCI

Depuis ce basculement qui s'est produit alors qu'il était encore au collège, "il avait des hallucinations, parlait d'un homme masqué qui lui donnait des indications. Puis avec le contexte des attentats il s'est mis à parler de radicalisation, de djihadisme", toujours selon les confidences faites par son entourage à LCI. 

Ce lundi, l'assaillant est en garde à vue prolongée de 24 heures car il dit avoir agi au nom du groupe Etat islamique. Il doit subir une expertise psychiatrique. 

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 50.000 nouveaux cas détectés en 24 heures

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

Reconfinement : le mode d’emploi des attestations de déplacement

EN DIRECT - Attentat de Nice : un deuxième homme au contact du terroriste interpellé

Un puissant séisme secoue l'ouest de la Turquie, au moins 14 morts

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent