VIDÉO - Attaque au couteau à Paris : de 20h48 à 20h57, la reconstitution du parcours mortel de Khamzat Azimov

FAITS DIVERS
RÉCIT - Il est environ 20h40 samedi soir dans le très fréquenté quartier de l'Opéra à Paris : un jeune homme armé d'un couteau déambule lentement et attaque des passants au hasard. Moins de 20 minutes plus tard, il est abattu par la police après avoir tué un homme de 29 ans et blessé quatre personnes. Retour sur les neuf minutes qui ont abouti à sa neutralisation.

"Il avait des traces de sang sur le visage et une lame dans la main droite." Romain, 34 ans, est en train de passer commande au Starbucks de l'avenue de l'Opéra, dans le 2eme arrondissement de Paris, avec sa femme et son fils de 6 ans, lorsqu'il aperçoit l'assaillant, sur le trottoir d'en face, qui s'en prend à un passant.  "Sa victime a lâché son kebab et est parvenue à s'enfuir". "L'homme a alors traversé la rue et s'est dirigé vers nous. Il s'est approché calmement, ça contrastait avec la panique qu'il y avait autour de lui, les gens qui criaient et couraient. Il a dit ‘Allah ou Akbar’, deux fois, tout doucement, c'était glaçant. On a fermé la porte du restaurant à clé, du coup il a fait demi-tour", raconte encore ce témoin à l’AFP. 

Il est alors 20h40, samedi soir. Dans les minutes qui suivent, une personne mourra et quatre autres seront blessées sous les coups de couteau de Khamzat Azimov dans les rues adjacentes à l'avenue.

Tire, tire, je vais te planter !Khamzat Azimov aux policiers

Le premier appel fait à "police-secours" date de 20h48 précisément. On signale alors, sur la radio interne à la police, un individu de type européen, de 20 à 25 ans, qui agresse des passants à coups de couteau rue Saint-Augustin. Cinq minutes plus tard, trois policiers membres des commissariats des 2e et 3e arrondissements arrivent. Ils repèrent assez vite l'homme, à hauteur du 8, rue Monsigny. Azimov fonce sur eux dès qu’il les aperçoit, en criant exactement : "Tire, tire, je vais te planter !"

En vidéo

Attaque au couteau à Paris : "Nous avons entendu des coups de feu" déclare une témoin

Un premier policier tente d’abord de maîtriser le terroriste avec son Taser  en mode contact, à deux reprises, sans succès. Un de ses collègues tire alors à deux reprises avec son pistolet automatique, touchant Azimov à hauteur du coeur. Ce dernier décède à 21h24 précises. Il avait un couteau dont la lame, qui faisait 10 centimètres, a été cassée par le choc sur le gilet pare-balles quand il a voulu poignarder le policier au Taser. 

En vidéo

"Ça a commencé à être la panique" : un serveur raconte les attaques au couteau à Paris

Un jeune homme de 29 ans, fatalement frappé par le terroriste, décède, lui, quelques instants plus tard, devant le 8, rue Marsollier. Un touriste chinois a aussi été grièvement blessé au dos, il s’était dans la foulée réfugié dans un bar, au 5, rue Monsigny. Il se trouve encore à l’hôpital Georges-Pompidou  ce dimanche. Une femme de 54 ans a, elle, été grièvement blessée au visage. Les deux autres blessés, et les quatre témoins en état de choc, ont, de leur côté, été pris en charge à l’hôpital Hôtel-Dieu.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attaque au couteau à Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter