VIDÉO - "Guet-apens" : pour son avocat, Kaaris était attendu par Booba à Orly

FAITS DIVERS
EXPLICATIONS - Interviewé par LCI, Me Arash Derambarsh a assuré que Kaaris a été victime d'un guet-apens dressé par son rival. En face, l'avocat de Booba soutien l'exact opposé.

Au lendemain de la bagarre qui a opposé les deux célèbres rappeurs dans un duty-free de l'aéroport d'Orly, les langues se délient. Les avocats de Kaaris et de Booba courent ainsi les médias pour défendre leur client respectif, affirmant que c'est la partie adverse qui a déclenché les hostilités. 


Ainsi d'Arash Derambarsh, l'avocat de Kaaris, qui a assuré sur LCI que son client n'avait "aucune volonté, sur ce mois d'août, que de faire quoi que ce soit d'autre que de travailler", expliquant que ce dernier était venu "avec sa propre équipe : ils étaient quatre, plus leur manager, plus le DJ". Pour celui qui est également élu de Courbevoie, la chose est claire : "Une dizaine de personnes en face étaient prévenues, et sont venues le prendre à partie."

Et de s'appuyer sur les images, où l'on voit Kaaris penché contre la cloison du duty-free, subissant les assauts de Booba et de trois autres hommes : "On voit très bien, sur les images, que chacun des membres de l'équipe de Kaaris [...] était en minorité. Systématiquement, trois à quatre personnes contre une personne, et même avec une arme par destination, je pense au parfum. [...] Nous l'affirmons, c'était un guet-apens."


Pour la partie adverse, c'est évidemment une version totalement contradictoire qui est promu. A en croire l'avocat du "Duc de Boulogne", Yann Le Bras, c'est à l'ancien protégé de Booba que la faute revient : "La vidéo est extrêmement claire", assure-t-il au micro de France Info, ce sont bien les amis de ce dernier qui auraient attaqué les premiers dans le hall 1 du Terminal Ouest d'Orly. Et d'avancer : "Ce n'est pas un guet-apens mais ça commence à y ressembler."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Bagarre à Orly : Booba VS Kaaris fixés le 9 octobre

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter