VIDÉO - Braquage à la bijouterie Cartier de Monaco : comment la police est parvenue à interpeller les malfaiteurs

DirectLCI
HOLD-UP - Trois hommes étaient activement recherchés depuis samedi après-midi par les police françaises et monégasques après le braquage de la bijouterie Cartier de Monaco. Dimanche, trois hommes ont été interpellés et une grande partie du butin a été récupérée.

Le casse de la bijouterie Cartier de Monaco a peut être trouvé son épilogue moins de 24heures après le hold-up. Trois nouvelles interpellations ont en effet eu lieu ce dimanche : deux personnes ont été interpellées à Monaco et une autre, interpellée en  France à Roquebrune-Cap-Martin, a été placée en garde à vue à Nice. "On ne sait pas si c'est un membre du commando ou pas mais il présente des  similitudes, on va essayer de déterminer son rôle exact", a indiqué une source  proche de l'enquête. Une grande partie du butin a été retrouvée, a par ailleurs assuré une source proche de l'enquête, mais on n'en connaît pas encore le montant. 


L'établissement de luxe avait été attaqué samedi  vers 15h40 par trois individus armés, attendus par un complice en voiture. Un braqueur avait été arrêté rapidement avec une partie du butin. Trois autres étaient activement recherchés.


Les forces de l'ordre avaient bloqué l'accès à la Principauté, empêchant "toute fuite en voiture des deux autres individus et de leur complice qui les attendait avec un véhicule", avait indiqué le gouvernement princier. Une voiture, incendiée par les malfaiteurs, avait été récupéré par la police.


Selon Nice Matin, des coups de feu avaient été entendus et les clients des cafés et commerces aux alentours ont été confinés. Le centre de presse de la Principauté avait précisé qu'il n'y a eu ni otages ni blessés. Les membres du personnel de la boutique Cartier, choqués, ont été pris en charge par une cellule psychologique.  

 Sur la place du casino, où se trouve la bijouterie braquée, l'activité avait repris son cours normal dimanche soir. 


Il y a un peu moins de deux ans, en mai 2015, quelques jours avant l'ouverture du festival de Cannes, la boutique Cartier de la Croisette avait également été victime d'un braquage, dont le butin avait été estimé à 17,5 millions d'euros. 

En vidéo

Braquage chez Cartier en novembre 2014 : des profils bien loin du grand banditisme

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter